La région Auvergne-Rhône-Alpes subventionne la construction d’un futur datacenter

La région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé son engagement financier à DCforDATA pour pouvoir investir 20 millions € dans un datacenter dont la construction doit démarrer ce mois-çi, pour une mise en service au 3e trimestre 2018.

Pour Laurent Wauquiez, Président d’Auvergne-Rhône-Alpes, « ce que propose DCforDATA, offrir aux entreprises une solution d’hébergement de leurs données en région et non pas à Paris, en Irlande ou aux USA, est une avancée stratégique pour les entrepreneurs locaux. Investir à leurs côtés, pour accroître leur compétitivité au profit de l’emploi et de l’attractivité régionale, m’a semblé tout à fait naturel. J’ai toujours tenu à ce que la Région réponde présent aux sollicitations des entreprises qui préparent notre avenir. »

L’offre de data Center en Région Auvergne-Rhône-Alpes est un facteur de développement territorial fort. Elle augmente l’attractivité vis-à-vis des acteurs de la filière IT, représente un enjeu en termes d’emploi et de compétitivité́ et constitue une alternative aux Datacenters en Ile de France.

Une surface de 3 658 m²

Le bâtiment s’étendra sur 3 658 m² et disposera à terme d’une capacité de 740 baies réparties sur 3 niveaux. Le nouveau datacenter répondra aux besoins d’hébergement et d’externalisation des infrastructures IT avec de hauts niveaux de qualité́ de service, de sureté de fonctionnement et de résilience.

–              Infrastructure TIER III haute disponibilité

–              Certification ISO 27001, PCI DSS, RGPD, Hébergement données de Santé

–              Environnement hautement sécurisé (lecteur biométrique ; gardien 24/7; vidéosurveillance…)

–              5 MW de puissance électrique dont 2 MW d’énergie renouvelable

–              Redondance des infrastructures

–              Double adduction fibre optique

 

Une approche éco responsable

Pour adopter une démarche écoresponsable et maîtriser l’impact sur l’environnement, le futur site intégrera les dernières innovations technologiques, notamment la technologie « cold corridor », qui permet d’optimiser le refroidissement et de mesurer précisément les consommations nécessaires.

Alors qu’en moyenne les datacenters français ont un PUE (Power Usage Effectiveness) de 1,8, le datacenter Rock, offrira un PUE inférieur à 1,5.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *