A Nokesville, la construction de datacenters est une affaire de famille

Alors que les oppositions se multiplient contre les implantations de datacenters, il y a des familles, comme les House de Nokesville, en Virginie, qui militent au contraire pour accueillir des datacenters sur leur propriété…

En Virginie (USA), Nokesville n’est pas une ville, ni un village, c’est ce qu’on appelle une ‘census-designated place‘ (CDP), autrement dit un lieu de recensement, dans le comté de Prince William, a proximité de Washington.

Cette communauté rurale a eu son heure de gloire, entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, lorsqu’elle était le siège d’un mouvement religieux appelé les Frères baptistes allemands, plus connu sous le nom de ‘Church of the Brethren‘, l’Église des Frères. Mais, depuis les années 1950, coupée des trains de voyageurs, elle est tombée dans l’oubli.

Pourtant, Nokesville apparaît aujourd’hui dans l’actualité des datacenters, et cela grâce à la famille House.

Propriétaire de 276,98 acres (environ 112 hectares) de terres agricoles, mais devenues non viables par des décennies de surexploitation, la famille House s’est mis en tête de changer la désignation de leur propriété et de la rezoner en terrain commercial, industriel et business.

Son objectif : faire de ses terres un espace pour les datacenters.

Elle dispose pour cela de quelques arguments : la Virginie est l’Etat américain qui affiche la plus forte concentration de datacenters ; la proximité à moins d’une heure de Washington et son aéroport ; la configuration du terrain est favorable aux travaux, avec la possibilité de créer un parc public qui ferait office de « tampon visuel » ; et les parcelles sont situées à proximité de deux sous-stations électriques. Une configuration qui parlera à nos experts du datacenters.

Dernier argument relevé par les Weber Rector Commercial Real Estate Services – un promoteur qui a certainement senti l’opportunité du projet et a fait réaliser un plan préliminaire avec l’implantation de 10 datacenters -, l’évaluation fiscale de la propriété est de 3,26 millions de dollars. De quoi alimenter les projets de la communauté.

Reste à négocier le prix. Pour le moment il est « To Be Determined« . Selon notre étude, un peu plus de 3,2 millions de dollars, taxes incluses.

Share: