BMC : le mainframe toujours là

L’éditeur BMC, qui a récemment racheté le spécialiste Cobol, Compuware, a publié sa 16e étude autour du mainframe. Ces systèmes continuent à être au cœur des grandes entreprises et institutions. L’investissement est toujours d’actualité notamment en y apporter plus de souplesse et les technologies les plus récentes. Par exemple, le DevOps et la transformation numérique sont deux tendances du mainframe « moderne ».

Les entreprises privilégient la modernisation des mainframes pour accélérer leur croissance
La consultation de plus de 1 300 cadres et professionnels techniques à travers le monde montre clairement que face à une conjoncture aussi imprévisible, les grands systèmes informatiques (mainframes) continueront de jouer un rôle déterminant dans le bon fonctionnement des entreprises numériques. Voici les principaux enseignements de cette étude :

  • 92 % des personnes interrogées considèrent le mainframe comme une plateforme adaptée à leur croissance à long terme et aux nouvelles charges de travail ;
  • 86 % des très grandes entreprises s’attendent à une hausse de la puissance de calcul en MIPS (millions d’instructions par seconde), tandis que 72 % traitent plus de la moitié de leurs données dans leur mainframe ;
  • 66 % des personnes interrogées sont d’ardents défenseurs de cet environnement : elles investissent dans de nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle pour les opérations informatiques (AIOps), l’intelligence artificielle et le machine learning (AI/ML), innovent pour répondre aux exigences numériques croissantes avec le DevOps, et intègrent le mainframe à leur infrastructure IT ;
  • 19 % des entreprises interrogées ne suivent pas la cadence : elles maintiennent leurs investissements à un niveau stable, tirent peu de valeur des nouvelles technologies associées à cette plateforme, et font état d’une augmentation relativement modeste des données et des applications prises en charge par leur mainframe.

Les entreprises évoluent rapidement pour faire face aux besoins croissants de nouvelles applications et de nouveaux services qui offrent une meilleure expérience aux utilisateurs internes et externes. Selon l’enquête :

  • 39 % des personnes interrogées élèvent la modernisation des applications au rang de priorité absolue ;
  • 88 % des partisans du mainframe souhaitent mettre les applications à jour plus souvent ; 40 % le font toutes les semaines ou tous les quinze jours ;
  • 43% des adeptes du mainframe veulent améliorer la qualité des applications grâce à l’approche DevOps ;
  • 80 % d’entre eux valorisent l’adoption du DevOps sur leur mainframe en moins d’un an.

« Les mainframes demeurent le système de prédilection des entreprises qui requièrent un haut débit de transactions, une fiabilité garantie et des données homogènes. Alors que les données mainframe deviennent sans cesse plus complexes en raison de nouvelles utilisations liées aux applications Web et mobiles, la nécessité d’adopter l’approche DevOps sur mainframe et des solutions de surveillance pilotées par l’IA augmente de manière exponentielle, déclare Stephen Elliott, Group Vice-President, I&O, Cloud Operations & DevOps au cabinet IDC. Les entreprises qui exploitent un environnement mainframe doivent opter pour des solutions DevOps et AIOps de nouvelle génération dans le but d’améliorer la visibilité et l’administration de la chaîne de logiciels et de services, jusqu’à l’utilisateur final. »

Les entreprises continuent d’investir dans l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique dans l’optique d’accélérer les tâches de détection et d’analyse tout en simplifiant les flux de travail. Selon l’étude réalisée par BMC, les très grandes entreprises ont priorisé la mise en œuvre de l’IA et du machine learning, 57 % des pro-mainframe réduisant leurs besoins de compétences spécialisées grâce à l’AIOps. La tendance au déploiement de nouvelles technologies sur mainframe s’est également accélérée, 36 % des personnes interrogées y voyant un atout majeur pour leur entreprise (soit une hausse de 11 % depuis 2019).

Pour la deuxième année consécutive, la sécurité se positionne en tête des priorités (61 %) parmi les personnes interrogées. Si 63 % des pro-mainframe élèvent la sécurité et la conformité au statut de priorité absolue, ils sont également 85 % plus enclins que leurs homologues plus conservateurs à envoyer des données mainframe à un système de gestion des informations et des évènements de sécurité (SIEM). Enfin, les défenseurs des systèmes mainframe rationalisent le développement et renforcent la sécurité d’un bout à l’autre de l’entreprise — 42 % d’entre eux utilisent la solution z/OS® Connect:Enterprise® en production.

« Les résultats de cette étude, validés en amont auprès de clients et d’analystes, sont éloquents : les hauts dirigeants et les professionnels sont convaincus que le mainframe reste un élément clé de leur réussite numérique, explique John McKenny, senior vice-president et general manager, Intelligent Z Optimization & Transformation, BMC. Les innovations annoncées aujourd’hui dans le cadre de la 28e release trimestrielle proposée par notre équipe permettent aux professionnels de continuer de s’appuyer sur leur plateforme mainframe pour générer une importante valeur ajoutée et aux autres de l’utiliser comme moteur de leur innovation numérique. »

Share:

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.