Concentration des acteurs sur le marché du cloud en France

Le marché du cloud computing en France se concentre progressivement dans les mains de quelques grands acteurs. Contribuant activement à la dynamique de ce marché, les prestataires du top 20 (tout profil confondu) ont en effet consolidé leur position de leaders en voyant leur part dans l’ensemble du marché gagner plus de 4 points depuis 2015 (en passant de 43% à plus de 47% aujourd’hui).

Plusieurs facteurs favorisent cette consolidation : accroissement des parts de marché des grands acteurs par effet d’échelle, dynamisme toujours soutenu en matière d’innovation et accélération du nombre de fusions-acquisitions. L’évolution est cependant à différencier selon les segments de marché :

  • Le segment des solutions SaaS et des services associés reste réparti entre de très nombreux éditeurs de logiciels et d’acteurs ‘pure players’ SaaS. Seule une douzaine génèrent un chiffre d’affaires annuel de +50 millions d’euros en France. Le top 10 se renforce aussi d’année en année (plus de 10 points entre 2015 et 2018) suite aux diverses acquisitions menées (Red Hat par IBM, Tableau Software par Salesforce, Marketo et Magento par Adobe, Meta4 par Cegid, SAB par Sopra Banking Software, Smartfocus par Actito, E-DEAL par EfficyCRM…). Ce top 10 est composé pour plus de la moitié d’acteurs nord-américains qui consolident d’année en année leur position (Microsoft, Salesforce, Oracle, Adobe et Google…). Les autres acteurs de ce top 10 sont d’origine européenne comme SAP, Criteo, Cegid, Dassault Systèmes et Talentsoft et montrent également une bonne dynamique. De plus petits acteurs témoignent de très fortes croissances, avec un chiffre d’affaires qui croît de plus de 50% d’une année sur l’autre, dans des domaines pointus : AdTech et MarTech, gestion des talents et autres processus RH spécifiques, solutions autour de la confiance, de l’analyse et de la visualisation de données, de la gestion documentaire et de processus métiers…
  • Le marché des solutions PaaS et iPaaS concentre quant à lui un volant réduit de prestataires dont les 5 majeurs sont tous d’origine américaine (Microsoft, Amazon Web Services – AWS, Salesforce, IBM et Google).
  • Enfin, celui des solutions IaaS et des services associés se concentre aussi sur quelques grands acteurs dont une dizaine comptent pour près de la moitié du marché.

En ce qui concerne les différents profils de prestataires, les évolutions observées sont contrastées :

  • Sur le segment des hébergeurs et des cloud providers, la part du top 10 des prestataires avoisine les 10%. Il faut compter sur AWS (‘public cloud provider’), OVHcloud, Claranet, 3DS Outscale et Linkbynet qui se hissent dans le top 5 de ce marché.
  • Sur celui des ‘public cloud providers’, le top 8 a aussi vu sa part se renforcer. Parmi eux, figurent AWS, Microsoft qui connaît une forte dynamique, Salesforce, Oracle ou encore Adobe et Google. Avec l’acquisition de Red Hat en 2019, IBM renforce son positionnement.
  • Du côté des entreprises de services du numérique (ESN), la concentration du marché s’explique par les acquisitions réalisées par les plus grandes (Capgemini, IBM, Atos, Orange Business Services, Sopra Steria, Accenture…) et par leur progression sur les services à valeur ajoutée. Celles-ci se placent désormais en acteurs indispensables de la transformation des entreprises vers le cloud.

Quels que soient les segments de marché, un groupe de prestataires leaders se dessine, avec un poids prépondérant pour ceux adressant le marché du cloud public (SaaS, PaaS et/ou IaaS).

———————————

Les données et visuels présentés dans cette analyse prospective sont issus du programme OPE de MARKESS by exægis dédié au cloud computing & aux innovations digitales.

Share: