Engie choisit Bouygues pour lui céder Equans, pour 7,1 milliards €

Engie a dévoilé que son choix pour céder Equans s’est porté sur Bouygues, pour 7,1 milliards de dollars, qui réalise par la même occasion la plus acquisition de son histoire.

Dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi novembre, Engie a dévoilé la décision de son conseil d’administration de céder sa filiale de services techniques dans l’énergie Equans – qui regroupe les activités de climatisation, chauffage et ventilation, électricité, numérique, mécanique, services généraux, etc. – au groupe Bouygues, pour 7,1 milliards d’euros.

L’offre de Bouygues était la mieux-disante au regard de l’ensemble des critères retenus par Engie, y compris sur le plan financier“, indique Engie dans son communiqué. L’offre du géant du BTP a donc été préférée à celles concurrentes d’Eiffage et du fonds américain Bain Capital associé la holding Fimalac.

L’acquisition doit être finalisée au second semestre 2022, avec probablement l’aval de l’Etat français qui détient 23,64% d’Engie. L’entourage de Bruno Lemaire, ministre de l’Economie, avait d’ailleurs indiqué : “Nous sommes vigilants sur l’emploi, les enjeux de souveraineté et l’identité des futurs repreneurs“.

Equans rejoindra le pôle Energies & Services de Bouygues, qui portera ainsi son chiffre d’affaires à environ 16 milliards d’euros, et 96.000 salariés.

Quant à Engie, la vente va permettre de réduire d’autant sa dette. “Il s’agit d’une étape majeure dans la mise en oeuvre de notre stratégie visant à simplifier notre groupe et à accélérer nos investissements dans nos métiers clés, notamment dans les énergies renouvelables”, a déclaré Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste