Intel : oui à l’Europe mais pas en Angleterre

Intel regarde vers l’Europe.

Cela fait plusieurs mois que le fondeur lance un plan d’investissement. L’Europe pourrait en faire partie, mais rien n’est certain. Cependant, l’Angleterre est exclu pour localiser une usine de composants, à cause du Brexit. Localiser une telle usine en Angleterre poserait des soucis logistiques, et surtout de douanes et de taxes.

Pat Gelsinger (photo), le CEO d’Intel, considère donc des pays européens, situés en… Europe.

Théoriquement, le fondeur pourrait investir 95 milliards de dollars sur les 10 prochaines années. Intel aurait 70 sites potentiels. mais il attend le soutien de l’Europe pour lancer le projet. Pour Intel, il s’agit de consolider sa production aux Etats-Unis et en Europe, pour réduire la dépendance vis-à-vis de l’Asie.

Share:

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.