La Chine va construire des datacenters sous-marins

Il n’y a pas que Microsoft, et son projet Natick (lire “Les premiers enseignements du Project Natick, stockage de données sur les fonds marins, de Microsoft“), à s’intéresser aux datacenters sous-marins. Le port franc de Hainan, en Chine, expérimente également cette technologie depuis plusieurs mois, et la province chinoise entend accélérer sur ce projet. Plusieurs grandes villes et provinces côtières devraient également lui emboîter le pas.

A Hainan, le projet de test composé de quatre racks immergés dans un datacenter sous-marin pourrait bien changer d’échelle. Un plan pour un datacenter sous-marin composé d’une centaine de modules sous pression immergés au large des côtes du port franc est en projet. Il serait alimenté avec de l’énergie à faible émission de carbone provenant d’une centrale nucléaire locale, et refroidi par l’eau de mer.

En Chine, le modèle économique dirigiste repose sur un plan quinquennal de l’État chinois. Le quinzième plan quinquennal national depuis la fondation de la République populaire en 1949 a été publié cette année. Ce plan se décline ensuite localement dans les provinces et grandes cilles, avec des adaptations locales. La plan quinquennal de l’agglomération de Hainan prévoit donc ce projet de datacenter sous-marin.

Notons que le projet de Hainan prend place sur le passage des câbles sous-marins reliant la Chine à Hong Kong, ce qui pourrait se révéler stratégique, nous allons y venir.

Les villes de Shandong et Xiamen, et la province de Shenzhen plus au Nord devraient suivre, elles seraient en cours de révision de leur plan quinquennal afin d’intégrer également des projets de datacenters sous-marins.

Sans réelle surprise, ces projets pourraient bien également afficher un arrière plan politique. La Chine entend étendre ses droits sur la mer de Chine méridionale, la présence de datacenters sous-marin pourrait lui offrir un moyen d’accompagner ses revendications…

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste