La startup Aircool et sa peinture blanche abaissent jusqu’à 6° la température des bâtiments

Aircool propose aux datacenters une solution pour réduire leur demande en énergie avec une peinture blanche
réflective.

La startup Aircool dévoile Aircool Sunprotect, une peinture blanche réflective à appliquer sur les toits des datacenters. Réfléchissant les infrarouges, cette peinture permet de réduire la température de surface et la température intérieure en particulier lors d’épisodes caniculaires. Une baisse qui peut aller jusqu’à 6 °C dans les bâtiments, réduisant d’autant le besoin de climatisation.

Après les clients particuliers et la grande distribution, la peinture réflective d’Aircool s’invite désormais sur les toits des datacenters. Le principe est ancien : le blanc renvoie la chaleur quand le noir la conserve. Un constat simple qui a donné naissance à Aircool.

L’entreprise commercialise Aircool Sunprotect, une peinture réflective composée de pigments capables de renvoyer les infrarouges, sources importantes de chaleur. La recette intègre également une résine acrylique travaillée pour assurer l’accroche, l’adaptabilité à tout type de toit (EPDM, bac-acier, bitume, tuiles ou ardoise) et la tenue sur plus de dix ans de la peinture.

Les résultats montrent une baisse de température de l’ordre de 6 °C en intérieur et une diminution de la consommation de climatisation de 30 à 50 % par site chez les clients professionnels de l’entreprise, aujourd’hui majoritairement issus de monde de la grande distribution ou de l’industrie.

De l’industrie aux datacenters…

La peinture Aircool se veut être une solution pour faire baisser la facture énergétique des datacenters également. Très gourmands en électricité, notamment en climatisation pour éviter la surchauffe des équipements informatiques, la peinture blanche réflective de l’entreprise nantaise permet à la fois de contrebalancer l’augmentation du coût de l’électricité et de tendre vers plus de résilience et d’économie d’énergie.

Nous ciblons les sociétés consommant beaucoup de climatisations. Les datacenters consomment beaucoup pour la production de froid, nous souhaitons échanger avec l’écosystème pour mesurer sur des sites pilotes ce que nous pouvons apporter. En réduisant la chaleur apportée par le soleil, nous pensons pouvoir réduire de quelques degrés le bâtiment et donc la consommation de climatisation”, indique Maxime Claval, fondateur d’Aircool (photo en entête).

Associée à des systèmes comme le free cooling, les plages de captation d’air frais en toiture pourraient être étendues et la demande en ressource énergétique diminuée d’autant. En été, la température en toiture passe de 70-80 °C à 35-40 °C. La peinture blanche Aircool assure moins de chaleur dans vos locaux due aux conditions extérieures et tempère plus passivement vos salles de serveurs.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste