Le datacenter de Saint-Triphon (Suisse) face au grand-duc et au crapaud sonneur à ventre jaune…

C’est l’un des plus grands projets de datacenters en Suisse, situé dans la carrière de Saint-Triphon, sur la commune d’Ollon, 14 000 m² en trois datacenters sur trois étages pour accueillir environ 3000 racks dès 2024. Mais l’opposition se mobilise et a trouvé deux alliés habitant sur place : le grand-duc et le crapaud sonneur à ventre jaune.

L’ancienne carrière des Andonces de Saint-Triphon, qui abrite une scène de théâtre à ciel ouvert, est en cours de changement de destination. Les travaux sont engagés pour accueillir un important campus de trois datacenters (les bâtiments en bas sur la photo, avec 5 antennes) et un parc d’entreprises (en haut sur la photo) qui chercheront à tirer parti de ces équipements.

Le projet – l’un des plus grands de Suisse, qui compte une centaine de datacenters pour une surface d’environ 155 000 m², principalement en à Zurich et dans l’Arc lémanique – d’un coût estimé à 400 millions de francs suisses, a pourtant ses opposants, les riverains qui dénoncent la transformation du lieu, et des associations écologiques qui ont déniché les deux opposants animaliers.

Pro Natura et d’une association d’habitants dénoncent « des lacunes et contradictions du dossier » et déclarent le projet « le projet bancal et mal intégré dans son environnement« .

La consommation électrique du futur datacenter est également un élément de contestation. Selon l’Office fédéral de l’énergie, en 2019, datacenters et salles serveurs ont consommé 2,1 TWh, soit 3,6% de la consommation totale d’électricité en Suisse. Et selon un rapport de CBRE, en termes d’alimentation électrique des datacenters, la région zurichoise se classe sixième en Europe, après Francfort, Londres, Amsterdam, Paris et Dublin.

Ajoutons que projet de datacenter se veut vertueux, à Saint-Triphon la chaleur fatale produite devrait à terme servir à chauffer le parc d’entreprises prévu sur le site.

Share: