Le développement durable, tendance stratégique incontournable de la tech en 2023

Selon les dernières prévisions de Gartner, 10 grandes tendances technologiques stratégiques se distinguent pour 2023, parmi lesquelles la durabilité, identifiée comme une priorité commerciale pour les entreprises ; une thématique au cœur des préoccupations au niveau international alors que la COP27 vient de s’achever à Charm el-Cheikh en Egypte.

Expert - Charles Cao, Directeur des Opérations et de la stratégie chez Conga

Pour envisager une croissance sur le long terme, impossible aujourd’hui pour les entreprises d’ignorer la problématique d’un développement durable. Cela implique pour elles de revoir leurs stratégies et de s’assurer qu’elles sont alignées avec les conséquences de la pandémie ainsi qu’avec les enjeux mis en exergue en 2022, y compris dans leurs investissements en matière de transformation numérique.

Le rapport de Gartner révèle que les ambitions numériques des PDG continuent de grandir. Fait intéressant, la durabilité est désormais considérée comme une priorité commerciale majeure. Cela indique clairement que les chefs d’entreprise ressentent la pression de leurs principales parties prenantes, qui leur demandent d’en faire plus pour leur environnement. Plus important encore, ils commencent maintenant à voir ces initiatives comme des opportunités de stimuler l’efficacité de l’organisation et la croissance des revenus. Comme le suggère le rapport, la durabilité n’est pas seulement une prérogative commerciale, elle va également de pair avec le succès de l’entreprise : elle peut offrir aux dirigeants la possibilité d’optimiser et de faire évoluer leurs opérations, tout en explorant de nouvelles façons de travailler et de faire des affaires.

Transformation numérique et durabilité sont fondamentalement liées, et doivent être traitées comme un ensemble à part entière. Alors que les dirigeants continuent d’investir davantage dans des solutions innovantes, ils doivent faire correspondre la technologie avec des objectifs commerciaux clairs, mais aussi des objectifs de durabilité. Pour ce faire, les organisations doivent établir un cadre technologique durable, qui leur permette d’identifier les principaux domaines d’amélioration dans la façon dont ils conçoivent leurs offres mais aussi tous les processus inutiles, afin de maximiser leur propre efficacité énergétique et matérielle. Idéalement, les dirigeants devraient aborder leurs programmes de développement durable en essayant de simplifier ou de rationaliser chacun de leurs processus métier critiques, plutôt que d’adopter une technologie entièrement transformationnelle sans identifier comment cette dernière profite concrètement au cycle opérationnel.

Fournir de nouvelles technologies ne suffira pas, et les dirigeants doivent regarder au-delà des économies de coûts. À l’horizon 2023, chaque investissement dans la technologie devra être évalué en fonction de son impact sur l’environnement, ou au moins prouver qu’il garantit des pratiques commerciales plus durables. Cependant, les entreprises doivent faire preuve d’ouverture d’esprit dans leur manière d’envisager la durabilité. Pour que cette transformation soit réussie, comme toute autre d’ailleurs, ils doivent prendre du recul et revoir leur fonctionnement au quotidien. Cela suppose de réfléchir à la manière dont les considérations environnementales doivent être intégrées dans la logique commerciale, ainsi que dans tous les aspects organisationnels, à la fois au niveau de la stratégie, des projets et des opérations, puis d’identifier les technologies numériques qui aideront à atteindre ces objectifs. Ce n’est qu’alors que les entreprises commenceront à identifier les domaines d’engagement pertinents et les opportunités qui leur apporteront une certaine stabilité et renforceront leur situation économique en période de crise et sur le long terme.

Share: