Macquarie acquiert une participation majoritaire dans les datacenters de NTT en Europe et aux États-Unis

Souhaitant alléger sa charge d’investissement, le troisième opérateur mondial de datacenters NTT va céder au fonds australien Macquarie Asset Management la majorité des actions des sociétés qui détiennent ses datacenters en Europe (dont Telehouse) et aux Etats-Unis.

Dans un contexte mondial de la donnée marqué par l’explosion de la demande, le géant japonais des télécoms NTT (Nippon Telegraph and Telephone) ne veut plus assumer seul l’investissement dans ses datacenters.

Un partenaire pour doubler les investissements

NTT souhaite en effet doubler ses investissements dans les datacenters entre 2021 et 2025, soit environ 400 milliards de yens (3,2 milliards $) pour un chiffre d’affaires d’environ 200 milliards de yen (1,6 milliard $) en 2021, dont 30% réalisés en Europe et 20% en Amérique du nord.

NTT s’est donc associé à l’australien Macquarie Asset Management – 531,7 milliards de dollars d’actifs sous gestion en septembre 2021 – pour détenir conjointement ses datacenters en Europe et aux États-Unis via des prises de participations majoritaire pour environ 100 milliards de yens (816 millions de dollars). NTT conservera des participations de 25% à 49%.

Les bénéfices de la copropriété

Le géant japonais dispose d’environ 600 000 m² de salles serveurs dans le monde, avec 74 datacenters au Japon et 78 hors du territoire nippon. Via la copropriété, NTT attend une réduction de moitié de ses immobilisations dans le secteur des datacenters d’ici l’exercice 2030. Et une diminution de l’ordre du tiers de sa dette portant intérêt.

Notons que NTT vise hors du Japon, où le marché intérieur se rétrécit, une marge d’exploitation de 7% pour l’exercice 2023.

Share: