Les hyperscalers occupent une place toujours plus importante dans le budget de la DSI

Les hyperscalers cloud – AWS, Microsoft Azure et Google Cloud, qui détiennent les deux tiers du marché de l’IaaS (source Forrester) – augmentent sensiblement leur place dans les dépenses informatiques des entreprises, et transforment la relation de la DSI avec l’écosystème IT.

L’adoption massive du cloud, principalement dans les grandes organisations, et les catalogues de services proposés dans le nuage, les placent désormais de facto sous la dépendance des hyperscalers cloud.

  • Les organisations migrent massivement leurs infrastructures chez les géants du cloud public : AWS IaaS représentait 40 % du marché en 2021, Microsoft 21 % et Google 7 % (source Gartner).
  • Les organisations déploient également des solutions complémentaires aux méga-applications qui équipent leurs SI. Les géants du cloud l’ont bien compris qui multiplient les applications et services verticaux dans leurs catalogues.
  • La relation traditionnelle client/éditeur se transforme désormais en relation tripartite client/éditeur/cloud.
  • Le phénomène est accentué par le jeu de l’hybridation jouée par les partenaires intégrateurs qui se reposent sur leurs partenaires AWS, Microsoft et Google.
  • Au final, la place des hyperscalers augmente rapidement dans le budget de la DSI.

Plus inquiétant, les entreprises qui étaient ‘soumises’ à leurs éditeurs d’ERP, de CRM et d’applications métiers se retrouvent désormais en sandwich entre l’éditeur et le cloud. Et ce pourrait bien être ce dernier qui va remporter la mise…

Reste l’écosystème des ‘petits’ éditeurs, intégrateurs, hébergeurs, etc., ceux que Forrester appelle les ‘fournisseurs secondaires’. Il pourrait bien se retrouver en situation précaire, voire disparaître pour les plus fragiles qui n’ont pas atteint leur masse critique. Ce qui ne fera qu’augmenter la place des hyperscalers dans les dépenses informatiques des organisations.

Share: