North Sea Link : la Norvège fournit la Grande-Bretagne en énergie renouvelable et Scope 3

725 km, c’est le plus long câble électrique sous-marin du monde qui vient d’être mis en service entre la Norvège et la Grande-Bretagne, afin d’alimenter cette dernière en ENR (énergie renouvelable) et décarbonée.

Avec ses capacités hydroélectriques, ses fermes d’éoliennes off-shore, son engagement de longue date dans les ENR, ses projets avancés dans l’hydrogène, et la Suède proche en secours, la Norvège est parfois considérée comme une solution de stockage d’énergie.

De l’autre côté de la Mer du Nord, la Grande-Bretagne, malgré un programme volontariste d’équipement sur de l’éolien on-shore et off-shore, est partie en retard dans la course aux ENR. Si elle dispose du vent, sa production d’énergie renouvelable est encore réduite. Et son électricité montre encore une forte dépendance aux combustibles fossiles…

Ajoutons à cela que prix de l’énergie varie selon les régions et les pays, le plus élevé en Europe est en Allemagne, la Norvège fait partie des pays où il est parmi les plus bas. Avec le câble électrique sous-marin North Sea Link, la Grande-Bretagne trouve un intérêt multiple, l’électricité produite en Norvège est non seulement verte, propre et renouvelable, elle est aussi bon marché.

Vers une multiplication des liaisons ENR internationales

Le grid énergétique avec des liaisons internationales s’annonce essentiel pour l’avenir des énergies renouvelables. Ces liaisons constituent potentiellement un antidote à l’intermittence. La Grande-Bretagne, par exemple, a accès à un surplus d’électricité en Norvège.

De plus, ces liaisons peuvent permettre aux entreprises de minimiser les émissions dites de Scope Three, c’est à dire d’émissions de CO2 présentes dans la chaîne de valeur, mais qui ne sont pas produites par des activités ou des actifs leur appartenant directement. Si l’on prend l’exemple du Cloud ou des services en mode SaaS, les émissions de Scope 3 constituent une proportion de plus en plus importante des budgets carbone.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste