Planifier le succès de la gestion des câbles

Par Cindy Ryborz, Marketing Manager Data Centres EMEA chez Corning Optical Communications

Il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire pour préparer les infrastructures des Data Center à l’avenir et aux incidents inattendus – un élément clé est la gestion des câbles, qui est essentielle pour les performances du réseau. Un câblage bien organisé facilite les déplacements, les ajouts et les modifications (MAC), le contrôle du rayon de courbure et le dépannage en cas de problème, notamment par rapport à un câblage « spaghetti » non structuré.

Les réseaux des Data Center sont confrontés à des demandes en constante augmentation et évolution. Ce qui semble être, aujourd’hui, une capacité plus que suffisante ne le sera probablement pas demain. La COVID-19 a bien sûr fourni un excellent exemple de la façon dont nos réseaux peuvent être mis à l’épreuve de façon soudaine et inattendue et de la façon dont les centres de données doivent évoluer.

À titre d’exemple, DE-CIX, l’un des principaux échanges Internet au monde, a connu un pic de trafic record de 9,1 Tbit/s en mars 2020, soit une augmentation de 800 Gbit/s. Pour mettre cela en perspective, imaginez la transmission simultanée de près de 200 millions de vidéos HD. Lors des élections présidentielles américaines de novembre 2020, le pic historique a encore augmenté, pour atteindre 10Tbit/s.

Le câblage structuré aide à organiser et à gérer les câbles, ce qui permet une meilleure circulation de l’air et empêche les câbles lâches de s’emmêler, de se tordre, de se plier ou même de casser des fibres, ce qui a un impact sur les performances du réseau.

Des chemins de câbles, des voies ou des conduites encombrées, ainsi que des groupes de jarretières suspendus dans des racks de serveurs densément peuplés, peuvent également créer des « points chauds », ce qui peut avoir un impact sur les performances des composants du réseau ou les faire tomber en panne, entraînant des retards ou des temps d’arrêt, ce que nous voulons bien sûr éviter.

Structuration du réseau

Le déploiement du câblage structuré n’est bien sûr pas un concept nouveau et les environnements de Data Center continuent de s’éloigner de la pratique consistant à patcher et à connecter les équipements de point à point ou au fur et à mesure de leur installation. Un développement plus récent, qui a un impact sur les approches du câblage structuré dans les grands projets, est la croissance des Data Center massifs au-delà des limites d’un seul bâtiment ou d’un hall de données.

Ces environnements de campus, avec de multiples bâtiments, nécessitent une infrastructure de câblage à haute teneur en fibres, dont le déploiement peut s’avérer difficile. Il existe un certain nombre de solutions pour répondre à ces exigences de nombre élevé de fibres. Si l’épissure peut suffire pour les câbles ruban jusqu’à 864 fibres, lorsque les exigences de connectivité poussent le nombre de fibres à 3456, voire 6912, les troncs ou pigtails pré-terminés avec connecteurs multifibres sont un bien meilleur choix.

Le format MPO (multi-fibre push-on) réduit considérablement le temps, les efforts et l’espace nécessaires à l’installation et au déploiement des technologies de réseau, notamment dans les applications optiques parallèles. Ainsi, qu’il s’agisse de transmissions en duplex, à 8 ou 16 fibres, le connecteur MPO s’adapte à toutes les technologies utilisées, y compris les applications optiques parallèles telles que l’Ethernet 400 Gb, et permet des applications de rupture de port, ce qui réduit le coût total de possession (TCO) d’un déploiement de Data Center.

Protéger les performances

La gestion des fibres, des câbles et des jarretières à l’intérieur des racks ou châssis plutôt qu’à l’extérieur permet de protéger les liaisons de transmission. L’idéal est de garder les connexions courtes dans les solutions de câblage/connectivité à haute densité.

Les racks entièrement équipés nécessitent une gestion soignée et structurée des câbles de brassage, et les fibres insensibles aux courbures sont là pour vous aider dans les espaces restreints ou les chemins de câbles encombrés.

Les fibres insensibles aux courbures peuvent présenter une réduction jusqu’à dix fois supérieure de la perte au point de courbure par rapport aux fibres multimodes ou monomodes conventionnelles et contribuent à prévenir l’atténuation et la perte de puissance du signal. Cela permet de protéger la marge du système et la marge de manœuvre du budget d’alimentation, et d’éviter les temps d’arrêt imprévus pendant les MAC pendant toute la durée de vie de l’infrastructure.

Mise en pratique

Nous avons travaillé avec un grand fournisseur de connectivité qui avait besoin d’une mise à niveau de son infrastructure. Il avait installé de nombreuses jarretières duplex sur un plateau. En raison du grand nombre de connexions (et donc de câbles), on craignait que certaines de ces connexions ne soient compromises et que la fiabilité globale ne soit affectée.

La solution, qui comprenait des câbles optiques, des connecteurs et du matériel à nombre élevé de fibres reposait sur des fibres insensibles à la flexion et permettait au réseau de supporter les MAC qui se produiraient dans leur MDA, et de ne souffrir d’aucune interruption ni de temps d’arrêt.

Un autre projet, mené avec un fournisseur de services gérés pour maximiser la capacité de son Data Center en colocation de 9 700 mètres carrés, nécessitait une nouvelle solution de gestion des câbles pour soutenir sa croissance. L’élément fondamental du projet était de garantir une solution d’infrastructure à haute densité en maximisant la capacité des ports dans un espace restreint et en veillant à ce que l’infrastructure soit flexible et évolutive pour répondre aux besoins changeants de l’entreprise et à sa croissance future.

L’approche adoptée ici consistait à fournir une solution évolutive de gestion des fibres pour les applications de connexion croisée dans le hub central du centre de données. Nous avons utilisé une conception de cadre qui fournit des chemins de routage optimisés pour les jarretières, réduisant ainsi le risque d’enchevêtrement, tandis que le personnel d’exploitation pouvait installer ou retirer une jarretière en moins de deux minutes, quel que soit le chemin de câble. Pour simplifier encore le déploiement et les niveaux de stock, le cadre ne nécessite qu’un seul cordon de brassage de 4 m de long pour connecter n’importe quel port à n’importe quel autre port du cadre.

Dans certains cas, les câbles désorganisés peuvent également présenter un véritable risque pour la sécurité. Nous avons travaillé avec un centre de données multi-locataires qui cherchait une meilleure façon d’organiser son réseau. Dans le MDA, de nombreuses jarretières étaient plus longues que les distances requises, ce qui était non seulement une horreur pour les yeux, mais avait également des implications en matière de sécurité. Les MAC étaient également difficiles, nécessitant trop de temps pour identifier les connexions et augmentant le risque de déconnexion accidentelle.

En plus de la conception du cadre mentionnée précédemment, qui permet la croissance et l’expansion du réseau un cadre, un module ou une terminaison de fibre à la fois, nous avons également travaillé à l’organisation de leurs jarretières. Un système de suivi automatique a permis de simplifier la gestion des stocks et, en commandant les longueurs de cavaliers spécifiques nécessaires, la société a pu réduire le désordre et nettoyer sa salle d’interconnexion.

À mesure que les Data Center s’étendent et deviennent plus complexes, les exigences en matière de gestion des câbles augmentent, mais les solutions sont déjà en place pour y répondre. En fin de compte, non seulement un câblage bien planifié est bénéfique pour les MAC des clients actuels, mais un câblage organisé attire également les utilisateurs finaux potentiels. La capacité de pouvoir faire visiter les lieux aux clients en toute confiance est un atout majeur, en particulier pour les propriétaires Data Center multi-locataires qui veulent trouver un moyen de se différencier aux yeux de leurs clients pour qui cette visite pourrait faciliter une décision pour un contrat de plusieurs années.

Share: