Quel avenir pour les achats informatiques ? L’utilisation efficace des ressources au cœur des préoccupations

CHG-MERIDIAN, groupe international spécialisé dans le financement et la gestion des technologies dans les secteurs de l’informatique, de l’industrie et de la santé œuvre pour une utilisation raisonnée des ressources et le choix d’une économie circulaire où le développement durable n’est plus une simple option.

Un état des lieux préoccupant : les processus d’achat de matériels informatiques doivent évoluer

Les chiffres sont sans appel : plus de 80% des émissions de carbone des entreprises proviennent des achats et de la chaîne d’approvisionnement. En 2019, ce ne sont pas moins de 53 600 000 tonnes de déchets électroniques qui ont été générés. La numérisation est largement considérée comme un moteur du changement climatique. 200 % des appareils informatiques génèrent deux fois plus d’émissions de CO2 que l’aviation civile. Un simple smartphone nécessite des composants provenant de 270 fournisseurs en moyenne. Les émissions de carbone sont d’ailleurs produites pour la plupart lors de l’extraction des matières premières et de la fabrication des équipements informatiques.

Face à ce constat, de plus en plus d’entreprises éco-responsables adoptent une nouvelle approche en termes d’achats informatiques.

Vers un modèle économique « circulaire »

Les dirigeants des grandes entreprises ont saisi depuis longtemps, bien avant la conférence sur le changement climatique de Paris, qu’un changement fondamental était inévitable. Le principe de l’économie circulaire est en effet considéré comme le modèle du futur. Il peut à la fois aider à atteindre les objectifs de l’entreprise mais aussi favoriser la réussite de celle-ci.

Les entreprises engagées pour le développement durable en constatent les bénéfices : réputation auprès des clients, partenaires et fournisseurs, baisse des coûts énergétiques, renforcement de l’image pour les investisseurs…

L’objectif principal de l’économie circulaire est d’utiliser les produits plutôt que de les posséder. Tout est question de partage, de réparation, de réutilisation et de recyclage.

Le principe de « l’accès primant sur la propriété » a été le thème dominant du modèle d’entreprise de CHG-MERIDIAN, pionnier dans le domaine de l’informatique durable. En 2020, 96% des appareils informatiques ont été remis à neuf par CHG-MERIDIAN et commercialisé sur le marché secondaire pour un autre cycle de vie. Les 4% restants qui n’ont pas pu être réutilisés ont été réintégrés dans le cycle de retraitement des matériaux. Une telle approche profite à la fois à l’environnement et aux clients.

La gestion intelligente du cycle de vie déployée par CHG-MERIDIAN : expertise et sécurité des informations

CHG-MERIDIAN apporte son expertise à la fin de la vie utile d’un appareil en assurant sa remise à neuf par une équipe de professionnels. Afin de minimiser les transports et de remettre à neuf les appareils en interne si les conditions le permettent, le groupe dispose de ses propres centres technologiques mais s’appuie aussi sur un réseau historique de partenaires certifiés spécialisés dans la remise à neuf. CHG-MERIDIAN est conscient que la sécurité des données est primordiale : ainsi pas de réutilisation sans protection de ces dernières. A cette fin, CHG-MERIDIAN a développé eraSURE procédé exclusif d’effacement des données.

Pour aller plus loin dans l’accompagnement durable , CHG-MERIDIAN propose à ses clients carbonZERO, premier service de location de matériel informatique neutre en carbone. Le principe se base sur la compensation de toutes les émissions de carbone avec des paiements compensatoires pour des projets d’atténuation du changement climatique. La compensation des émissions de CO2 est un premier pas vers un concept informatique vert, principe que défend et valorise CHG-MERIDIAN.

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste