Reef Group veut construire un méga-campus de 12 datacenters et 600 MW à Londres, ‘plus grand projet en Europe’

C’est sur un terrain de 175 hectares, à London Borough of Havering à l’est de Londres, que Reef Group projette la construction du « plus grand datacenter d’Europe », composé de 12 datacenters pour une surface de 330 000 m² et une puissance électrique de 600 MW.

Nommé « London Data Freeport« , le projet de Reef Group (présenté sous le nom de Digital Reef) a fait l’objet d’un dépôt de candidature destiné à soutenir la nouvelle orientation du gouvernement britannique au profit des données souveraines.

  • Les promoteurs du projet « London Data Freeport » prévoient une phase de construction de cinq ans de 2023 à 2027.
  • Le projet prévoit la construction de 12 datacenters, qui totaliseraient environ 330 000 m² de surface totale.
  • L’une de ses principales forces est de bénéficier de la proximité d’une sous-station à Warley, avec la capacité d’alimenter 10 unités de 50 MW et 5 unités de 20 MW, soit collectivement une capacité électrique de 600 MW.
  • Le budget du projet « London Data Freeport » est estimé à 5,3 milliards de livres sterling (environ 6 milliards €).

Le projet pourrait rencontrer une difficulté majeure par son implantation sur un site désigné ceinture verte. C’est pourquoi son promoteur prévoit une « installation zéro carbone » et de conserver 120 ha pour proposer un parc écologique ouvert au public.

Reef Group est impliqué dans plusieurs projets au Royaume Uni, dont la construction d’un parc technologique de 23 hectares à Didcot, dans l’Oxfordshire, qui prévoit la création de 110 000 m² de datacenters et jusqu’à 20 000 m² de stockage de batterie.

Share: