2021, une année de diète pour les DSI

Par Stéphane Hascoët, Président de Jiliti

Jiliti, précédemment Econocom Business Continuity, constate une baisse des budgets sans précédent que les DSI vont devoir négocier tout au long de l’année 2021.

  • Le budget 2021 de la DSI va baisser de 5 à 10% pour 31% des DSI interrogés, de 10 à 20% pour 42% d’entre-deux et même de 20 à 30% pour 8% des moins chanceux.

Parmi les quelques leviers que peut actionner le DSI pour tailler dans ses budgets, la massification de ses contrats de maintenance est un axe majeur. Les demandes pour ce type de prestation ont connu une brusque accélération depuis que les DSI ont pris connaissance de leur budget 2021. Les gains financiers sont extrêmement significatifs sur des factures de l’ordre de 10% à 30% par an.

  • Deuxième problématique pour les DSI cette année : la gestion de la dette technique. Les budgets des DSI sont généralement validés en janvier/février et lors du mois de mars, les DSI décident sur quels projets ils vont investir le reste de l’année ; or, le couperet du Covid-19 est tombé en mars 2020 et il y a eu une très forte réduction des investissements en 2020.
  • Enfin la dernière problématique des DSI cette année porte sur la sécurisation des données. De nombreuses entreprises ont souhaité mettre en place des PRA (Plan de Reprise d’Activité) et des solutions afin de sécuriser leurs données. La vague d’attaques qui a frappé les entreprises tout au long de l’année 2020, notamment par ransomware, n’est bien évidemment pas étrangère à cela.

Source : Etude récente du CMIT et du club XVDSI

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste