2022 – Les budgets IT sont à la hausse, mais les investissements dans les datacenters à la baisse

Nous sommes probablement encore loin d’entrevoir la sortie de la période de tumulte dans laquelle nous sommes plongés depuis deux ans. Paradoxalement, les inquiétudes profitent à l’IT, et les budgets informatiques s’inscrivent à la hausse, de 3,6% pour 2022 selon les premières estimations du Gartner. Mais les investissements dans les datacenters et les infrastructures devraient s’afficher à la baisse.

A l’occasion du Gartner IT Symposium/Xpo 2021, Monika Sinha, vice-présidente de la recherche chez Gartner, a affirmé que « La volatilité est quelque chose qui est maintenant une nouvelle normalité.« 

Pour faire face à la volatilité, les organisations doivent s’adapter, créer de nouvelles sources de revenus, et accélérer les plans de modernisation. Ce qui coïncide avec l’investissement dans les technologies. Après la faible croissance des budgets informatiques en 2021, estimée à 2%, le Gartner anticipe un rebond de compensation, de 3,6% en 2022, le bond le plus important d’une année à l’autre en plus de 10 ans, plus élevé que les 3% enregistrés en 2018.

Deux mouvements sont engagés :

  • Les dirigeants imposent une forte baisse dans les systèmes legacy. 2 sur 5 prévoient de réduire leurs investissements dans les datacenters et les technologies d’infrastructure, et 1 sur 5 prévoit de dépenser moins pour la modernisation des applications legacy.
  • Les entreprises passent à des investissements technologiques qui font progresser ou protègent l’entreprise. Les deux tiers des entreprises prévoient d’augmenter leurs dépenses en matière de cybersécurité, et la moitié prévoient d’augmenter leurs investissements dans la business intelligence et la plateforme cloud.

Ces mouvements passent par des changements d’attitudes et de modèles d’exploitation. Sur lesquels la majorité des entreprises se montrent encore plutôt timides pour ce qui demande réactivité, innovation et résilience… C’est pourquoi le Gartner n’oublie pas de rappeler que la croissance des revenus va de pair avec celle des investissements informatiques.

Share: