5G en France : un potentiel bénéficiaire de 20 milliards € sur 15 ans

La 5G pourrait générer 20 milliards d’euros de bénéfices en France sur 15 ans selon une nouvelle étude d’Ericsson et Qualcomm.

Ericsson a réalisé une étude sur le déploiement de la 5G en Europe, en partenariat avec Qualcomm. Cette étude, menée par le cabinet Analysys Mason, se penche sur les coûts et les bénéfices issus du potentiel de la 5G en France et en Europe.

L’analyse s’est concentrée sur une série de cas d’usages possibles de la 5G, que de nombreux opérateurs de réseaux mobiles européens ont lancé à ce jour.

Cette étude révèle que le plein potentiel des réseaux 5G va permettre de dégager 20 milliards d’euros de bénéfices en France sur 15 ans. Ces bénéfices sont générés par rapport à un coût de base de déploiement de 4.2 milliards d’euros. La 5G rapportera donc 4.7 fois son coût de déploiement sur 15 ans.

De plus, l’un des secteurs qui tirera le plus de profits de cette nouvelle technologie comme plateforme d’innovation est l’industrie 4.0. Selon l’étude, ce secteur pourrait générer à lui seul, 7 milliards d’euros de bénéfices pour un investissement initial d’un milliard.

L’étude met l’accent sur l’importance de l’accélération de la disponibilité et de l’utilisation de l’infrastructure 5G pour le secteur de la production et de la logistique intelligentes, notamment pour les usines et les sites industriels. Elle va même plus loin en mettant dans ses recommandations prioritaires, la mise en place de mesures visant à encourager les industries nationales françaises à être les principaux moteurs du déploiement des 5G.

Elle y voit des bénéfices économiques majeurs issus d’une meilleure gestion des ressources et du temps, une consommation d’énergie réduite, une meilleure sécurité des infrastructures et une surveillance plus aboutie des équipements et processus pour garantir leur fonctionnement.

Enfin, les possibilités d’optimisations en matière de fret et de transports permettent un service final de meilleur qualité pour le client. L’intégralité du secteur de la Smart Production pourrait connaître un ratio de 5 avec 7 milliards d’euros de bénéfices pour seulement 1.4 milliard d’euros de coûts.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste