8 enjeux clés pour un numérique plus durable

Depuis quelques années, sous l’impulsion d’initiatives telles que les 17 Objectifs de Développement Durables (ODD) des Nations Unies et des nouvelles réglementations, l’écosystème numérique a amorcé un virage en matière de RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Les acteurs du numérique doivent démontrer qu’ils contribuent à la protection de la planète et qu’ils œuvrent pour un monde plus inclusif, égalitaire et durable.

Bâti sur 4 piliers – Environnement, Social, Innovation & Communauté – le programme Data4Good lancé par Data4 début 2021 s’inscrit dans cette dynamique. Ce programme, qui engage l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise : collaborateurs, clients & prestataire, a pour objectif de faire de Data4 un acteur de référence de l’écosystème du numérique en matière de Développement Durable.

Un livre blanc réalisé par AdVaes, cabinet spécialisé dans l’analyse des stratégies de RSE et des indicateurs ESG pour l’industrie du numérique, a permis à Data4 d’identifier les 8 enjeux clés auxquels les acteurs du numérique sont confrontés, de déterminer les bonnes pratiques à suivre pour y répondre et d’obtenir de premiers résultats très encourageants.

Les 8 défis à relever

1 Évaluer son empreinte environnementale

Les data centers étant les piliers du numérique, les entreprises qui les construisent et les opèrent portent une responsabilité vis-à-vis de leur empreinte environnementale. En 10 ans, Data4 a réduit de 20%, la consommation énergétique de ses data centers et le bilan des GES réalisé en 2020 montre que les émissions directes représentent une part marginale, soit moins de 9% de l’ensemble des émissions de GES.

2 Prendre en compte le cycle de vie de ses infrastructures

L’Analyse du Cycle de Vie (ACV) s’est imposée comme la méthode de référence en matière d’évaluation des impacts environnementaux d’un produit pendant toute sa durée de vie. L’ACV a notamment permis à Data4 d’identifier les principaux éléments techniques contributeurs en termes d’émissions de GES comme la consommation de matières premières ou d’eau. L’ACV est également devenu un outil d’aide dans la conception des infrastructures, participant de fait à la réduction de la consommation énergétique.

3 Définir une trajectoire bas carbone et une feuille de route associée

Depuis 10 ans, grâce aux innovations technologiques et aux actions d’amélioration des rendements et de l’efficience, Data4 a été en mesure de diminuer la consommation énergétique de ses data centers de 20%. Afin de devenir à l’horizon 2030 une société « net zéro carbone », Data4 travaille sur la définition d’une trajectoire « bas carbone » articulée autour de 2 axes : réduction des émissions de GES grâce notamment à la mise en œuvre d’innovations technologiques, et compensation des émissions résiduelles de GES à travers l’utilisation de « puits carbone ».

4 Sensibiliser aux enjeux de développement durable

Sources : IEA, Global trends in internet traffic, data centre workloads and data centre energy use, 2010-2019, June 2020 | IEA analysis based on Masanet, E. et al. (2020). Recalibrating global data center energy-use estimates, Science, 367(6481), 984-986
Les impacts environnementaux du numérique concernent toute une chaîne de responsabilité. Data4 a inscrit la sensibilisation de ses collaborateurs, de ses clients et de ses partenaires au cœur de ses principes de gouvernance. A titre d’exemple, l’interface D4 Green Dashboard permet à ses clients d’obtenir des informations et d’avoir une meilleure gestion de l’impact environnemental de leurs équipements informatiques et de leurs infrastructures.

5 Innover pour réduire son empreinte écologique

Les leviers de réduction de l’empreinte environnementale des data centers sont nombreux. Parmi les outils innovants développés par Data4, le portail dédié à ses clients leur permet de mieux gérer leurs ressources, de tirer parti des mécanismes de résilience en place ou de faciliter les opérations de maintenance. Ils disposent ainsi d’indicateurs de performance et environnementaux tels que la température, l’humidité, la consommation d’eau et d’énergie.

6 Améliorer l’efficience énergétique des infrastructures et recourir aux énergies « bas carbone »

En France, si les opérateurs de data centers peuvent bénéficier d’une énergie fortement décarbonée, ils s’engagent cependant à réduire leur impact environnemental en intégrant d’autres critères, tels que les bâtiments, les équipements et leur fonctionnement. Pour atteindre son objectif « net zéro carbone » en 2030, Data4 a mis en place une démarche d’amélioration certifiée ISO 50001 qui lui permet également de satisfaire aux exigences du code de conduite européen pour les data centers (European Code of Conduct for Data Centers).

7 Favoriser les processus d’économie circulaire

Les composants et matériaux nécessaires à la construction et au fonctionnement d’un data center génèrent un certain volume de déchets. L’économie circulaire permet à Data4 de réduire au maximum l’empreinte environnementale de ses activités. 2700 tonnes de béton, 12000 litres de gazoles et 2 tonnes de laine de verre ont déjà pu être retraités. Un plan ambitieux de traitement des déchets a été initié et des partenariats avec des startups sont à l’étude pour mieux recycler les batteries.

8 Mieux intégrer les dimensions sociales et communautaires de la RSE

Data4 s’engage socialement envers ses collaborateurs et au sein de diverses communautés. Parmi les actions que la société soutient, on retiendra : la féminisation des effectifs, la promotion de l’égalité des genres, la promotion des talents et de l’engagement, la protection de la santé et de la qualité de vie au travail avec l’objectif d’être une société « zéro accident », l’adoption d’une charte éthique pour la gestion des relations avec les clients, les fournisseurs et les collaborateurs et l’insertion de personnes en difficulté.

Pour en savoir plus, consultez l’intégralité du livre blanc AdVaes – Data4 en téléchargement ici.

Sources : IEA, Global trends in internet traffic, data centre workloads and data centre energy use, 2010-2019, June 2020 | IEA analysis based on Masanet, E. et al. (2020). Recalibrating global data center energy-use estimates, Science, 367(6481), 984-986

Share: