Africa DataCentres reçoit un premier versement de 83 millions $ de l’organisation américaine DFC

L’International Development Finance Corporation (DFC), organisation américaine internationale, a accordé un prêt de 300 millions de dollars à Africa DataCentres pour développer des datacenters en Afrique du Sud et sur les pays africains éligibles. DFC a effectué un premier versement 83 millions de dollars.

  • L’International Development Finance Corporation (DFC) a accordé un prêt de 300 millions de dollars à Africa Data Center.
  • Le prêt soutiendra le développement, l’expansion et l’exploitation de datacenters en Afrique du Sud, au Kenya et dans d’autres pays éligibles à la DFC.
  • ADC a reçu un premier versement de 83 millions de dollars.
  • Ce premier versement soutient principalement l’expansion des datacenters en Afrique du Sud. En particulier une seconde installation de 20 MW à Cape Town, qui couvrira 15 000 m² dans 8 salles informatiques.

Africa DataCentres possède des datacenters à Samrand et Midrand, en Afrique du Sud ; Lagos, au Nigeria ; Lomé, au Togo ; et Nairobi, au Kenya. Elle a dévoilé un plan de 500 millions de dollars pour construire 10 datacenters à travers l’Afrique au cours des deux prochaines années, dont 2 à Nairobi et l’extension de son campus de Johannesburg.

Share: