Afrique – La RDC va construire un datacenter pour digitaliser la gestion foncière cadastrale

La République démocratique du Congo (RDC) emboîte le pas du Gabon et va comme son voisin se doter d’un data center pour le stockage et la sécurisation des données cadastrales.

En Afrique, le foncier est un réel problème qui pèse sur de multiples projets : dans un premier temps c’est l’absence de cadastre qui se fait ressentir, mais lorsque celui-ci existe, c’est la difficulté à accéder aux données cadastrales qui génère un autre niveau de difficulté.

La digitalisation du système de gestion foncière est la réponse à apporter à ces difficultés, mais elle nécessite l’existence d’une infrastructure informatique souveraine qui reste encore à construire dans de nombreux états africains.

Plus tôt dans l’année (mars), le Gabon, par la voix de la ministre de l’Habitat Olivier Nang Ekomie, a annoncé le lancement d’un appel d’offres pour la construction d’un datacenter dont la mission sera d’assurer la gestion et le stockage des données cadastrales, et l’interconnexion des directions provinciales du Cadastre.

La RDC se lance également dans l’informatisation et la numérisation des procédures foncières afin d’améliorer le service public. Le ministre des Affaires foncières, Aimé Molendo Sakombi, a signé un contrat avec la société luxembourgeoise eProseed pour la mise en œuvre du projet nommé ‘e-Foncier’ de modernisation des services fonciers et de sécurisation du cadastre.

Share: