Afrique – Lomé Data Centre, le Togo ouvre son premier datacenter de colocation neutre et Tier III

Financé par la Banque mondiale et exploité par Africa Data Centre, le datacenter ouvre à Lomé, inauguré par le président Faure Gnassingbé du Togo.

Lomé Data Centre a été réalisé par le français Cfao Technologies et le Togolais Centro, supervisé par APL.

En construction depuis 2019 sur un terrain de plus d’un hectare, Lomé Data Centre dispose de 500 m² de surface utile, dont 400 m² pour le secteur privé et 100 m² pour le gouvernement togolais. D’une puissance de 1 Mégawatt redondée, il dispose de deux groupes électrogènes de 1000 kva. En cours d’évaluation par l’Uptime Institute, il vise la certification Tier-III.

Son coût de 12,7 milliards FCFA (23,7 millions $) a été financé par un prêt de la Banque mondiale accordé dans le cadre du Programme d’infrastructure de communications régionales en Afrique de l’Ouest (WARCIP). Il appartient à la Société d’Infrastructures Numériques (SIN), une société patrimoniale gérant les actifs numériques de l’État togolais. Il est géré et exploité par Africa Data Centers (ADC), une filiale de Liquid Intelligent Technologies.

Le Togo ambitionne de devenir un hub technologique et digital à l’orée de 2025.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste