Arrosage des légumes vs datacenter à Brétigny-sur-Orge

L’image du jour – Le dimanche 9 mai, une quarantaine de militants associatifs se sont mobilisés contre l’implantation d’un datacenter Amazon à Brétigny-sur-Orge.

  • Qui sont-ils ?

Des militants associatifs de Brétigny Transition, Les Amis de la Terre, Attac, Greenpeace ; des militants d’opposition, candidats de la gauche et LFI à l‘élection départementale sur le canton de Brétigny-sur-Orge et régionale pour l’Essonne.

  • Leur objectif

Contrer le projet d’Amazon Web Services (AWS) d’implanter un datacenter sur le site de l’ancienne base aérienne 217 en s’opposant à la signature du permis de construire.

  • Leurs arguments
  • Le datacenter consomme énormément d’eau, qu’il va puiser dans la nappe phréatique.
  • La production de légumes vendus aux habitant dans une ferme à proximité.
  • Le financement de 2 lignes à haute tension enterrées.
  • La construction de grosses cuves à fioul.
  • Le refus de déployer des panneaux photovoltaïques.

Il s’agit d’arguments que l’on retrouve régulièrement en opposition aux projets de datacenters que nous rencontrons depuis quelques temps ! Le même type d’opposition aux datacenters émerge d’ailleurs un peu partout dans le monde.

Dans cette affaire, la position des politiques est différentes, ils s’inquiètent de la transformation du projet logistique initial, avec des centaines d’emplois à l’appui, transformé en projet de datacenter avec seulement quelques dizaines d’emplois.

On notera qu’à ce jour, selon le maire de Brétigny-sur-Orge qui joue profil bas, AWS n’aurait pas encore déposé de permis de construire…

Share: