Au Danemark, le datacenter de Facebook injectera 100 000 MWh d’énergie par an dans le réseau de chauffage urbain

De nombreux datacenters cherchent à exploiter la chaleur perdue des serveurs. Mais ces projets échouent soit parce que la chaleur en sortie est insuffisante pour être exploitable dans un réseau de chauffage urbain, soit plus simplement que le réseau est inexistant ou qu’il est trop éloigné de la source (datacenter).

A Odense, au Danemark, l’air chauffé produit par les serveurs est dirigé sur des serpentins d’eau, qui récupèrent la chaleur en augmentant la température de l’eau. L’énergie ainsi récupérée dans le datacenter est recyclée par une installation de pompe à chaleur, puis dirigée vers le système de chauffage urbain local.

Une fois achevée, l’infrastructure de récupération de chaleur installée aidera à récupérer 100 000 MWh d’énergie par an, soit suffisamment pour chauffer 6 900 maisons.

Share: