Aurora d’Aqua Ray, premier datacenter du Grand Paris à recevoir la certification Tier IV

Le datacenter Aurora d’Aqua Ray obtient le plus haut niveau de certification de l’Uptime Institute et devient le premier datacenter Tier IV du Grand Paris.

Situé aux portes de Paris, le datacenter Aurora atteint le niveau d’excellence le plus élevé en matière de fiabilité avec un design permettant un taux de disponibilité approchant les 100%.

Après l’extension de son datacenter, Aqua Ray renforce sa position d’hébergeur de référence et se place parmi les quatre fournisseurs d’infrastructures ayant obtenu la certification Tier IV en France. Cette distinction de l’Uptime Institute a été obtenue après une évaluation minutieuse du design des installations du datacenter Aurora.

Une ambition à grande échelle

En visant la norme Tier IV de l’Uptime Institute, Aqua Ray réalise le défi de se dresser au niveau des grands groupes du secteur, sans avoir les mêmes moyens financiers et humains. Mener les travaux de construction de son datacenter avec l’ambition de répondre à l’exigence de l’Uptime Institute n’a pas été chose aisée pour la PME. Toutefois, cette certification répond aux exigences d’Aqua Ray en terme d’indépendance, où la conception et l’administration de ses datacenters sont essentielles pour être en mesure de maîtriser l’ensemble de sa chaîne de production.

« La certification Tier IV est pour nous un aboutissement qui permet de démontrer à nos clients que cette indépendance totale ne se fait pas au détriment de la qualité de nos installations. Nous sommes plus petits qu’Amazon ou que Microsoft, mais nous avons désormais démontré notre capacité à les rattraper, et même à les dépasser sur le plan de la qualité des infrastructures », exprime Raphaël Nicoud, Président d’Aqua Ray.

Le plus haut niveau de certification pour un datacenter

Avec l’obtention de la certification Tier IV, le datacenter d’Aqua Ray offre donc le niveau de garantie le plus haut avec un taux de disponibilité annoncé de 99,995 %, soit 0,8 heure d’interruption par an (en moyenne). Le datacenter Aurora est ainsi tolérant aux pannes, grâce à la redondance de chaque équipement (électricité, climatisation et réseau). Cela signifie qu’il possède plusieurs sources d’alimentation et qu’il peut supporter l’arrêt imprévu d’un composant. En effet, si une coupure de courant survient, la température de la salle reste maintenue grâce au refroidissement continu.

Un processus long au cahier des charges exigeant

Dans un premier temps, le directeur technique d’Aqua Ray Guillaume de Lafond a été certifié « ATD » (Accredited Tier Designer) en juin 2019. Cela a permis à l’entreprise de déterminer le niveau d’excellence visé, à savoir la certification Tier IV, pour concevoir les travaux de son datacenter selon le cahier des charges délivré par l’Uptime Institute.

En mai 2020, les plans détaillés ainsi que le dossier technique d’exploitation complet étaient envoyés par Aqua Ray à l’Uptime Institute. Plusieurs échanges entre les deux entreprises ont suivi, jusqu’à l’aboutissement favorable du dossier à la fin du mois de janvier 2021 avec l’obtention de la certification Tier IV.

Une volonté grandissante

Aqua Ray ne souhaite pas s’arrêter là et projette d’obtenir les certifications ISO 27001 et HDS pour répondre aux besoins de ses clients et confirmer sa volonté de maximiser la sécurité de leurs données. En effet, la norme ISO 27001 est la référence mondiale en matière de système de management de la sécurisation des données informatiques. La certification HDS, quant à elle, permet de répondre aux besoins d’hébergement de données à caractère personnel de l’ensemble des établissements du domaine de la santé.

« Avec la certification Tier IV, nous rassurons nos clients sur la fonctionnalité et la capacité de l’infrastructure de notre datacenter. Avec les certifications ISO 27001 et HDS, notre priorité se tourne maintenant vers leur principale attente, à savoir la sécurité », Guillaume de Lafond, Directeur technique d’Aqua Ray.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste