Avec un WUE (eau) mondial de 0,49 L/kWh, Microsoft a raté son objectif

Alors qu’il affiche le succès de ses objectifs d’efficacité énergétique en matière de PUE (lire notre article), Microsoft peine à atteindre ceux qu’il s’est fixé sur l’eau.

Le WUE (water usage effectiveness) figure avec le PUE parmi les éléments de mesure de l’efficacité des datacenters de Microsoft.

L’éditeur s’est fixé pour objectif d’être positif pour l’eau d’ici 2030. Il calcule le WUE en divisant les litres (L) d’eau utilisés pour l’humidification et le refroidissement par la quantité annuelle totale d’énergie en kilowattheures (kWh) nécessaire pour faire fonctionner tous les équipements informatiques d’un datacenter.

WUE (water usage effectiveness)

L’objectif de conception global de Microsoft est un WUE de 0,39 L/kWh, mais le résultat est un WUE global réel de 0,49 L/kWh.

  • Amériques : l’objectif de WUE était de 0,52 L/kWh, le PUE opérationnel réel est de 0,55 ;
  • EMEA : l’objectif de WUE était de 0,01 L/kWh, le WUE opérationnel réel est de 0,1 ;
  • Asie-Pacifique : l’objectif de WUE était de 0,99 L/kWh, mais pour les mêmes raisons que pour le calcul du PUE, à savoir le réchauffement climatique régional, le WUE opérationnel réel est de 1,65. Un phénomène accentué par la nécessité dans certains datacenters d’exploiter des systèmes de refroidissement par eau.

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste