Blackstone va acquérir QTS contre 10 milliards $, la plus grosse fusion-acquisition dans les datacenters

En photo, le datacenter de QTS à Hillsboro

C’est la plus importante opération de fusions/acquisition qui s’annonce dans l’univers des datacenters. Elle dépasse l’acquisition d’Interxion par Digital Realty en 2019, une opération valorisée à 8,4 milliards de dollars. Le fond d’investissement Blackstone Infrastructure Partners va acquérir et privatiser QTS Realty Trust, au prix de 78 $ l’action, ce qui valorise QTS à environ 10 milliards de dollars.

QTS exploite en Amérique du Nord et en Europe près de 250 000 m² d’espaces de colocation, occupés à environ 50% par des hyperscalers.

Blackstone est un grand investisseur qui a fait le pari de miser sur la croissance de l’économie numérique. L’opération de M&A vise à donner à QTS les moyens de continuer son expansion. C’est également une opération sur le long terme qui cible l’hyperscale, principalement au cœur des datacenters américains, en Virginie du Nord, où Blackstone a par ailleurs créé une coentreprise avec COPT qui exploite 8 datacenters hyperscale en colocation.

QTS possède en Virginie du Nord une capacité de 215 MW. Il y a fait son entrée sur le marché en 2018, avec son premier datacenter de 18 mégawatts à Ashburn. Il possède un campus voisin d’une capacité de 42 mégawatts et des terrains supplémentaires. Ainsi qu’un campus à Manassas (comté de Prince William) en joint-venture avec Alinda Capital, avec un datacenter hyperscale entièrement loué, et la capacité d’en construire d’autres pour environ 1 milliard de dollars dont la moitié financée par Alinda.

QTS a négocié un délai de 40 jours recevoir d’éventuelles offres concurrente, après quoi Blackstone sera dans la place.

Share: