Cisco nous invite à consommer du datacenter en mode as-a-Service

Cisco Plus veut nous faire consommer le datacenter “as-a-Service”, en mode locatif “pay-as-you-go” et “pay-as-you-grow”.

Avec Cisco Plus, le géant américain des réseaux veut nous faire consommer du datacenter sur le modèle du cloud, soit les équipements, leur installation et leur gestion commercialisés sous la forme de services, soit plus précisément sous le modèle “Everything-as-a-Service”.

Cette nouvelle stratégie – que l’on retrouve chez HPE avec les équipements réseaux Aruba proposés sous la forme de services GreenLake ; ou encore plus récemment chez Dell avec Project Apex qui réunit en mode hybride le hardware on premise (dans l’entreprise) et le cloud – doit permettre aux entreprises de s’équiper d’un datacenter qui offre deux avantages : l’élasticité, pour évoluer selon les besoins pour répondre aux fluctuations de la demande, et un nouveau modèle de propriété, de responsabilité et de coût de leurs équipements informatiques.

Cisco Plus repose sur les équipements UCS et HyperFlex de mise en réseau, de compute (serveurs) et de stockage de Cisco ; et sur de nouvelles solutions de Networking-as-a-Service (NaaS), dont une nouvelle offre Secure Access Service Edge (SASE) qui combine la technologie Cisco SD-WAN (Meraki ou Viptela), la surveillance proactive de réseau ThousandEyes (acquise en 2020), et les solutions de sécurité SASE Cisco Umbrella (prévention de la perte de données, détection de logiciels malveillants et navigation Web sécurisée) et Duo d’authentification multiple.

La première solution Cisco Plus commercialisée sera Cisco Plus Hybrid Cloud, qui comprend les serveurs Cisco UCS et HyperFlex, le datacenter Nexus, les commutateurs SAN MDS, et les plate-formes de gestion de datacenter et de cloud hybride Intersight et Nexus Dashboard.

Ces solutions seront disponibles dans le courant de l’année, elles existent au catalogue Cisco concernant la partie serveurs, et le seront en fin d’année pour NaaS. Par ailleurs, Cisco a indiqué que son objectif était de fournir une configuration Cisco Plus en location sous 14 jours (qui ne sera pas expérimentée en France dans un premier temps). Et sous contrats d’une durée de trois à cinq ans afin de permettre de rafraîchir les équipements lors de leur renouvellement.

Share: