Cloud : des alternatives françaises à Microsoft 365

Les initiatives se multiplient en France sur le cloud français / souverain et les alternatives aux services des géants du cloud, et notamment sur les outils Office et de communication. Et pourtant, Microsoft 365, et les autres offres telles que Google Docs, s’imposent en entreprise.

Huit acteurs français se placent en alternative à ces offres : Atolia, Jalios, Jamesport, Netframe, Talkspirit, Twake, Whaller et WIMI. Ces entreprises françaises du numérique, qui travaillent déjà toutes pour des acteurs publics (administrations, collectivités), commercialisent ainsi des alternatives à l’ensemble des services fournis par Microsoft : messagerie, traitement de texte, chat, visioconférence, stockage de document.

Chaque fournisseur propose sa solution. Aucune solution unique n’est proposée, ni annoncée. Ces acteurs veulent créer un digital workplace français en garantissant que les données soient 100 % des données souveraines, donc hébergées en France. Ces offres répondent, selon les 8 éditeurs, au “cloud au centre” défini par l’Etat.

Selon Markess, le digital workplace pèsera 2 milliards d’euros en 2023.

Reste à voir si ce sera suffisant pour s’imposer face aux géants du cloud qui ont une approche mondiale et qui ont les moyens pour développer les services et s’intégrer dans les SI ?

Share:

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.