Club OPEX : les préoccupations des exploitants de salles et datacenters

Le Club OPEX exclusivement dédié aux exploitants de datacenters et salles informatiques, proposé et brillamment orchestré par ODC (Optimal Data Center), a enfin pu réunir ses membres en présentiel au sortir de la crise Covid. Datacenter Magazine était invité à accompagner cet événement.

Voir la vidéo de l’événement à la fin de l’article.

La vocation de ce club qui réunit déjà plus de 50 adhérents est :

  • De mutualiser et partager les expériences, best practices 
  • Développer l’entraide en maintenant la confidentialité
  • Se rencontrer autour de sujets communs
  • Grandir ensemble et faire grandir la communauté métier des exploitants et gestionnaires de DC

Au-delà des échanges entre exploitants et avec les experts partenaires d’ODC, l’événement a permis de partager autour de trois thèmes : le management de l’efficacité énergétique ; la modernisation des infrastructures; et la métrologie. Nous avons relevé une partie de ces échanges, sous la forme de retours d’expériences, mais aussi d’interrogations, que nous partageons avec vous.

Si vous souhaitez échanger avec vos pairs et les référents métiers du Club ; vous pouvez rejoindre le Club OPEX en vous adressant à son animateur, Fabien  DOUBLET : cliquer ici.

Manager l’efficacité énergétique

Le premier constat est générique : le PUE (Power Usage Effectiveness) est mesuré par tous. Par contre, l’usage de l’IT n’a pas d’influence sur lui. Pour autant, l’efficience du matériel IT interpelle les exploitants, qui évoquent en particulier la virtualisation.

Le refroidissement et son optimisation demeurent des axes essentiels de réflexion. Les exploitants, lorsqu’ils en ont la possibilité, réalisent des tests sur différents modèles de refroidissement, l’eau et l’immersion sont évoquées, mais généralement ils reviennent sur le refroidissement par air.

Une technologie interpelle également les exploitants de datacenters : le courant continu, exploité par exemple par les Gafam sur les projets OCP…

  • Regarder où améliorer

Les exploitants demeurent attentifs et observent les expériences menées dans d’autres projets. Leurs regards se portent sur le confinement, mais aussi sur l’élévation des températures. Et sur la gouvernance, support de l’amélioration continue. Les normes ISO 14000 et le Code of Conduct européen les interpellent, quand ils ne s’y sont pas déjà engagés.

Les effets de l’augmentation du prix de l’énergie commencent également à se faire sentir. L’énergie consomme grève les budgets, et beaucoup pensent qu’il faut imposer la contrainte, mais qu’ils manquent d’accompagnement. Surtout quand la politique RSE de leur entreprise commence à s’imposer.

  • Plan d’amélioration

Les exploitants veulent agir. Mais comment établir une roadmap ? La volonté de fédérer est bien présente, mais la mise en œuvre tarde. La supervision s’impose, mais qu’en est-il des contrats d’engagements sur la maintenance ?

Surtout, à la question « Qu’est-ce qui vous manque ? », les exploitants de salles et de datacenters pointent largement le manque d’accompagnement de la hiérarchie, et la nécessité de faire remonter l’information à la DSI. Les exploitants éprouvent le besoin de communiquer.

Les organisateurs du Club OPEX ont entendu le message, il pourra ainsi encore mieux justifier de son existence puisque c’est sa raison d’être…

Les référents métiers du Club OPEX

Moderniser

Le constat est sans appel : les anachronismes et l’obsolescence sont hélas bien présentes dans les salles techniques ! Ils sont heureusement rattrapés par des actes de maintenance, mais est-ce le bon choix ? Face à l’âge des équipements, mais aussi à l’arrivée du HPC et aux problèmes générés par les grandes villes, les exploitants éprouvent l’envie de fermer les salles satellites. Faut-il pour autant aller systématiquement vers la colocation ? Pour certains, cela semble inévitable, encore faut-il que l’entreprise affiche une volonté d’investissement.

  • Comment gérer le temps de transition ?

Réhabiliter les équipements ou l’enveloppe ? Les exploitants affichent souvent la volonté de ré-exploiter les équipements en place. Leur volonté est d’optimiser plutôt que de changer, de maintenir en utilisant mieux l’aéraulique, de recentrer en laissant les équipements télécoms. Et de revoir la redondance.

L’optimisation doit passer par le recentrage et la fermeture des salles associées. Et par le doux rêve de supprimer la climatisation. Mais alors se pose une nouvelle question : « Que faire des salles libérées ? ».

Le Club OPEX veillera à ce que les success stories effectuées chez certains membres profitent aux autres membres : des visites croisées seront organisées pour mieux en profiter

Métrologie

Pas de perte d’attention dans les ateliers du Club OPEX, les exploitants sont attentifs et la métrologie les interpelle. Une tendance forte en la matière : le PUE est mesuré et remonté en temps réel. Mais se pose la question « Comment le piloter ? ». Les exploitants comme les clients affichent une dépendance sur la mesure, mais pour en faire quoi ? Pour optimiser le quotidien, évidemment. Mais avec quels capteurs et quels outils ?

Pour faire du prévisionnel, certes, mais comment agir ? On le voit, cet atelier a généré beaucoup d’interrogations…

  • Le gros potentiel des données

Que faire des données ? Le premier commandement, c’est la continuité de service. Certes, les fournisseurs optimisent la durée de vie de leurs propres équipements, mais les exploitants doivent aussi travailler l’environnement des serveurs. Ils attendent en particulier des conseils sur les équipements afin de procéder à l’optimisation au niveau des workloads, et pour cela ils doivent régler le problème de la visibilité sur l’IT. Audit et plan de mesure s’imposent afin de se donner un chemin et un peu de rêve.

Un questionnaire d’analyse de l’existant et des besoins réels autour de la métrologie va être prochainement routé par le Club OPEX à ses adhérents (disponible sur ce lien), il en ressortira une liste de spécifications techniques adressées à des fabricants afin de proposer « enfin » une métrologie pragmatique, financièrement abordable et facile à implémenter. Des tests grandeur nature avec retour d’expériences (Proof Of Concept) seront préalablement menés auprès d’adhérents volontaires …

La réunion du Club OPEX s’est terminée sur le constat de la qualité exceptionnelle des échanges et des partages, et sur la volonté exprimée par les exploitants de se revoir.

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste

2 thoughts on “Club OPEX : les préoccupations des exploitants de salles et datacenters

Comments are closed.