Cobol : toujours là !

Le Cobol reste incontournable dans le monde IT ainsi que le mainframe. Le dernier rapport de Micro Focus sur Cobol le prouve une nouvelle fois. Aujourd’hui, plus de 775 milliards de lignes de code Cobol sont en production. 

« À l’heure où les organisations cherchent à mener à bien leurs stratégies IT grâce à des initiatives de modernisation et de transformation numérique, les résultats de cette enquête sur le Cobol démontrent l’importance de ce langage pour la modernisation applicative et les projets de changement en entreprise », explique Ed Airey, Director of COBOL Product Marketing, Micro Focus. « On suppose depuis longtemps que le volume réel de code Cobol présent sur le marché est largement supérieur aux chiffres estimés : avec 800 milliards de lignes de code, il est clair que Cobol reste une technologie importante et fiable dans laquelle les entreprises continuent d’investir. Pour les responsables informatiques, qui gèrent les systèmes métier hérités, la modernisation des applications Cobol est au cœur de la transformation numérique.»

Cobol poursuit sa croissance : 57 % des répondants Français s’attendent à ce que la quantité de Cobol utilisée dans leur organisation augmente au cours des 12 prochains mois, contre 44 % de moyenne mondiale. De plus, 52 % des participants pensent que les applications Cobol de leur entreprise resteront en service pendant au moins la prochaine décennie, et plus de quatre personnes sur cinq pensent que la technologie Cobol sera encore utilisée lorsqu’elles partiront à la retraite.

La technologie Cobol reste stratégique pour les organisations : 92 % des répondants indiquent que les applications Cobol de leur entreprise jouent un rôle stratégique. La stratégie IT future et l’alignement du portefeuille d’applications sur les nouvelles technologies sont répertoriés comme les principaux moteurs de la modernisation Cobol.

Le Cloud, premier moteur de la modernisation des applications : concernant les intentions de leur entreprise pour la technologie Cobol et le Cloud, 43 % des participants indiquent que leurs applications Cobol prennent et prendront en charge le cloud d’ici la fin de l’année. De plus, 41 % déclarent que leurs nouveaux projets commerciaux nécessitent une intégration aux systèmes Cobol existants.

Share: