Construction de datacenters en Europe : stabilité en 2020, rebond en 2021

L’étude CBRE dévoilée sur DCD> Europe est venue confirmer ce que nous évoquons depuis le début de la pandémie : la crise COVID a ralenti les projets de construction de datacenters en Europe, interrompant temporairement la forte progression du marché.

La croissance du marché européen en 2020 aura été relativement faible, de l’ordre de 10%, avec environ 128 MW de projets différés. Mais elle devrait repartir en 2021 pour atteindre environ 20%.

L’année 2019 avait enregistré un record, selon CBRE, avec une augmentation de 319 MW principalement sur les FLAP, les quatre principaux marchés européens, Francfort, Londres, Amsterdam et Paris. L’année 2020 devait également être exceptionnelle, avec 234 MW supplémentaires.

Pour 2021, CBRE prédit un «tsunami d’approvisionnement» sans précédent, avec 400 MW de nouvel espace de datacenters, et prolonge sa prévision au même rythme pour 2022.

Enfin CBRE confirme la passage du FLAP pourrait devenir FLAD, avec Dublin qui se développe plus rapidement que Paris. Mais la place de Paris n’a pas dit son dernier mot…

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste