Data Center Forum Afrique : un succès qui en appellera d’autres

Le Data Center Forum Africa qui s’est tenu à Casablanca a obtenu un franc succès, tant du côté des visiteurs que des exposants. Il était temps que l’Afrique dispose d’un événement dédié au datacenter à la mesure de ses ambitions et de ses besoins.

Organisé en physique autour d’une salle d’exposition qui a affiché la diversité et les compétences des partenaires de l’événement, et de salles où se sont tenues conférences et tables rondes de haute tenue, le Forum a offert l’opportunité de faire le point à la fois sur les marchés, les solutions, ainsi que sur les stratégies du datacenter en Afrique.

Enfin « un premier événement africain en physique consacré au datacenter, qui plus est avec une majorité d’intervenants également africains » a été le leitmotiv des retrouvailles de l’écosystème, qui a souffert de l’enfermement des années Covid qui ont précédé. Mais très vite le climat est venu au partage sur les technologies et les pratiques, avec les partenaires et entre visiteurs.

Premier point d’orgue, l’ouverture par Yves Grandmontagne, rédacteur en chef de Datacenter Magazine, sur le thème du “Datacenter, une chance pour l’Afrique”, a rappelé l’histoire du datacenter, et sa place incontournable d’infrastructure industrielle de support de l’informatique. L’occasion également de rappeler certains fondamentaux, dont la course à la réduction des coûts, et une vision du paradigme du datacenter africain sur la création d’usages avant d’évoquer, comme en Europe, le taux de remplissage en ré-requis.

Avec la fougue de sa jeunesse, Faouz BOUTALEB JOUTEI, Energy Solution Director at Huawei Digital Power, a évoqué les tendances et les challenges du datacenter du futur. Mourad YOUNES, Cloud & services segment leader MEA region chez Schneider Electric, qui nous a rejoints depuis Dubai, a quant à lui posé la question “Comment les data centers peuvent évoluer de façon durable et augmenter leur efficacité ?”, rappelant au passage que sa société est considérée comme l’entreprise la plus “durable’ au monde.

Nous publierons les présentations des autres intervenants lorsque nous les aurons reçues.
Le déjeuner, exceptionnel par sa qualité et sa diversité, a été un autre temps fort, objet d’un networking assumé, et de nombreuses rencontres business. Au-delà des technologies, il a démonté qu’il y a un réel marché pour le datacenter en Afrique, avec de nombreux sites existants et projets à la recherche de réponses, de partenaires et d’outils.

Dernier point d’orgue, la table-ronde “Le datacenter au cœur de l’avenir numérique de l’Afrique”, une nouvelle fois animée par Yves GRANDMONTAGNE, a réuni Alexis MOHAMED, Conseiller auprès du Président de la République de Djibouti ; Olivier LABBE, Co-fondateur et Directeur Général de Cap DC ; Mourad YOUNES, de Schneider Electric ; Faouz BOUTALEB JOUTEI, de HUAWEI ; et Tarik BAHANNISS, Business development Director NWA de l’Uptime Institute, qui aura été très actif lors de ce Forum.
Nous tirerons quelques conclusions de cette table-ronde : l’Afrique est une terre d’expérimentation et de développement de nouveaux usages du numérique, qui supporte sa transformation ; il reste cependant des difficultés à surmonter, dont les conditions climatiques, mais elles ne sont pas insurmontables ; la volonté politique est bien là ainsi que les moyens ; et les résultats, lorsqu’ils sont là, ne déméritent point par rapport aux datacenters du reste du monde, bien au contraire.

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine, avec un Data Center Forum Afrique plus grand, et peut-être dédoublé vers l’Afrique subsaharienne francophone, susceptible d’accueillir plus largement l’écosystème du datacenter africain.

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste

1 thought on “Data Center Forum Afrique : un succès qui en appellera d’autres

Comments are closed.