Datacenter Everything as-a-Service : l’exemple Thésée Datacenter et HPE

Pour coller au marché, le datacenter devient une commodité. Concrètement, il réunit le datacenter, considéré comme appartenant aux facilities, et les composants IT qui forment un tout. Exemple de cette vision du datacenter Everything as-a-Service, le partenariat qui réunit HPE et Thésée Datacenter.

Décidément, le projet Thésée Datacenter, qui sort rapidement de terre et devrait prochainement devenir opérationnel, fait figure de prototype du datacenter de demain. Pour preuve, le partenariat passé entre Thésée et HPE.

Pascal LECOQ, Directeur Monde Data Center Technology Services chez Hewlett-Packard Entreprise, et Christophe BOUNIOL, Président de Thésée DataCenter, ont présenté leur vision et leur partenariat au cours d’un webinaire animé par Philippe LUCE.

Commençons par la réalité du terrain. Si la migration vers le cloud public est fortement médiatisée, 70% des systèmes d’information continueront d’appartenir au mode privé ou hybride. Les entreprises, qui pour certaines ont essuyé les plâtres du cloud public avec ses résultats contrastés, recherchent désormais un mode mix entre les composants et les besoins privés d’une part, et la flexibilité et l’agilité du cloud public d’autre part.

Dans une étude sur la démigration, le retour arrière vers le cloud privé évoqué par 451 Research en août 2020, 27% des clients du cloud public opèreraient un mouvement arrière, guidé à 80% par les coûts et leur prédictibilité, et à 50% par le sécurité et la souveraineté des données.

Il devient donc nécessaire aujourd’hui de distinguer les applications qui supportent les besoins métier et qui font la valeur de l’entreprise, du moteur qui profite de la migration d’un modèle de possession Capex vers un modèle ‘as-a-service’ à l’usage de bout en bout. Soit le datacenter devenu une commodité avec une stratégie globale dans un environnement privé dédié avec un paiement à l’usage.

Cette évolution des modes de consommation de l’IT et des usages, qui se retrouve dans l’évolution des cahiers de charges, pousse les entreprises à faire opérer en partie leur SI chez des hébergeurs. En 2 ans, elles sont passées de 30 à 40% à opérer une stratégie d’hébergement, afin de ne plus investir dans un datacenter qui n’est pas leur métier.

Dans l’exemple porté par Thésée Datacenter, la solution d’hébergement offre la garantie de la souveraineté des données, au-delà de la garantie IT, dans une société aux capitaux 100% français, régie par les lois françaises, et à la gouvernance alignée sur les règles de l’ANSSI pour la souveraineté nationale.

La vocation du partenariat n’est cependant pas de fournir un service managé ; HPE fournit et installe l’IT ; les gestes de proximité sont assurés par Thésée ; la supervision, support et maintenance sont assurés depuis les centres de contrôle HPE. Autre point fort de l’offre, l’hébergement d’environnements modernes apporte une facilité, une agilité et une flexibilité que le datacenter privé ne peut pas avoir. Ainsi qu’un PUE – annoncé à 1,2 même en début de remplissage par sa composition modulaire -, le coefficient d’efficacité énergétique, très faible qui garantit un coût énergétique inférieur de l’ordre de 30% à ses concurrents, ainsi qu’une empreinte carbone réduite qui répond aux objectifs RSE des clients.

Côté IT, avec l’offre GreenLake de HPE, l’unité d’œuvre est le cœur de calcul, au coût exprimé en euros par mois, avec un cycle de vie des applications et des cas d’usages de plus en plus raccourcis. Le datacenter doit être un facilitateur du métier. Via l’hébergement, il libère le Capex de la partie facilities. La stratégie Everything as-a-service permet donc un mix intelligent entre cloud privé et public pour répondre aux besoins métier avec une qualité de service liée au cloud privé, tout en autorisant le débordement (burst) des besoins spécifiques dans cloud public.

Pour remplir cet objectif, Thésée Datacenter a été conçu avec des salles modulaires, pour accueillir des baies de haute densité, jusqu’à 30 KW, positionnées en contigüe. Mieux encore, le datacenter se présente comme une usine qui garantit la disponibilité de son offre à tolérance de panne via une certification Tier IV design et opérationnel de l’Uptime Institute qui permet de s’engager sur une disponibilité à 100%.

En conclusion, le partenariat entre Thésée Datacenter et HPE répond à l’évolution des usages des SI vers des solutions ‘as-a-service’ et paiement à l’usage, avec engagement de niveau de service et de souveraineté pour profiter de l’attrait du cloud public et de son paiement à l’usage.

Notons que HPE GreenLake n’est qu’une partie de l’offre de Thésée Datacenter, hébergeur indépendant.

Share: