Datacenter : moins de pannes mais plus de problèmes informatiques

L’Uptime Intitute a publié son troisième rapport annuel sur les pannes dans les datacenters. S’il apparaît que les datacenters ont subi moins de pannes sérieuses, comme les pannes d’alimentation, les problèmes de réseau et de logiciel deviennent de plus en plus importants. Si le nombre de pannes par kilowatt de charge informatique est en baisse, l’impact et le coût des pannes augmentent.

Au cours des trois dernières années, un datacenter sur deux a affronté une panne. Pour un sur six, la panne a été qualifiée de grave – principalement les batteries UPS et les commutateurs de transfert automatiques (ATS) qui assurent le transfert entre le service public d’électricité et le groupe électrogène -, mais elle s’affiche en repli. Par contre pour plus de la moitié (56%), la panne qualifiée de modérée à grave relevait de services informatiques. La tendance relevée par l’Uptime est donc à moins de pannes d’exploitation mais à plus de pannes liées au cloud.

« Dans l’ensemble, les causes des pannes changent, a déclaré Andy Lawrence, directeur exécutif de la recherche pour l’Uptime Institute. Les problèmes de logiciel et de configuration informatique sont de plus en plus courants, tandis que les problèmes d’alimentation sont désormais moins susceptibles de provoquer une panne majeure du service informatique. »

L’origine et le coût des pannes

Bien qu’il soit difficile de la qualifiée, l’origine humaine est pointée du doigt par 42% des datacenters qui ont déclaré avoir subi une panne. Les causes profondes seraient le non-respect de la procédure (à l’origine de 57% des erreurs d’exécution du personnel) et des procédures incorrectes (44%) .

Enfin, si plus de la moitié des opérateurs de datacenters ont estimé le coût de la panne à plus de 100 000 dollars, près d’un tiers ont déclaré un coût de 1 million de dollars ou plus.

Nous reviendrons la semaine prochaine sur cette étude de l’Uptime Institute.

Share: