Datacenters recherchent compétences

Les datacenters recrutent, mais les candidatures manquent à l’appel. Quels sont les profils recherchés ?

Selon l’Uptime Institute, les datacenters ont employé environ 2 millions de collaborateurs à plein temps en 2019. Un chiffre qui devrait être porté à 2,3 millions d’ici à 2025. Cette progression concerne principalement les datacenters dédiés au cloud et à la colocation, dont le volume des employés dépassera celui des collaborateurs dans les datacenters privés.

Autre tendance importante, en 2020, 50% des propriétaires ou exploitants de datacenters ont déclaré avoir des difficultés à trouver des candidats qualifiés pour des postes vacants. Ils étaient 38% en 2018, toujours selon l’Uptime Institute.

Le recrutement et la formation prennent aujourd’hui une ampleur telle que nous avons, à Datacenter Magazine, créé un Espace Emploi (cliquer ici) dédié à couvrir vos attentes en matière d’expression des métiers, des formations et des emplois, que nous tenons à votre service.

Quels sont les emplois les plus recherchés dans les datacenters ?

  • Architecte technique

Dans le passé, chaque application avait ses propres serveurs. Aujourd’hui, les datacenters sont construits sur une infrastructure dispersés où les ressources sont partagées entre plusieurs applications. L’architecte technique, avec sa connaissance approfondie du réseau, du stockage, des serveurs, de la virtualisation et des infrastructures annexes, accompagne la conception d’infrastructures complexes et garantit que les performances des applications restent élevées.

  • Architecte Datacenter

Les architectes aident à déterminer la disposition des équipements et de la sécurité physique dans le datacenter. La conception interne des racks, des sols et du câblage entre dans sa mission. C’est un poste délicat, qui nécessite une connaissance spécifique du datacenter, de l’alimentation, du refroidissement, de l’immobilier, de la structure des coûts et d’autres facteurs essentiels à leur conception.

  • Analyse des données

Les datacenters multiplient les capteurs et donc la collecte de données qu’il faut analyser afin d’en optimiser le pilotage. Les équipes d’exploitation prennent des décisions critiques basées sur l’analyse de ces données.

  • Logiciels

Virtualisation, conteneurisation, interfces, API, SDK, entraîné par le DCaaS (Data Center as-a-Service) le logiciel occupe une place importante dans le datacenter. La compétence de développement est désormais recherchée, particulièrement chez les ingénieurs réseaux.

  • Sécurité du datacenter

La sécurité est devenue transverse, tant sur les couches physiques que sur la cybersécurité. Et cela d’autant plus que les datacenters hébergent des données sensibles et propriétaires, et que les violations peuvent avoir des conséquences désastreuses.

  • Datacenter networking

Le rôle du réseau dans le datacenter a considérablement changé ces dernières années. Les architectures traditionnelles à plusieurs niveaux qui ont été optimisées pour les flux de trafic Nord-Sud se sont déplacées vers des réseaux milles feuilles qui sont conçus pour des volumes plus élevés de trafic Est-Ouest, dans une approche SDN (Software-defined Networks) qui superpose une matrice virtuelle sur la sous-couche physique. Les ingénieurs réseaux qui travaillent dans les datacenters doivent se familiariser avec les nouveaux concepts associés aux structures réseau, comme les interconnexions intra-datacenter, entre datacenters et au cloud, les OS Linux, les plates-formes réseau open source, les tunnels VxLAN et les VPN Ethernet. La montée en puissance du Edge et de la 5G devrait également rabattre les cartes et appeler de nouvelles compétences.

  • Technicien datacenter

Les articles liés à l’emploi dans le datacenter s’arrêtent généralement ici. Ils occultent qu’autour du datacenter gravitent des techniciens dont la mission est d’assurer le quotidien du datacenter, et en particulier de mettre les mains dans le cambouis et dans les manipulations répétitives, là où les ingénieurs ne veulent pas aller ! Ces ‘petites mains’ sont indispensables à la vie du datacenter, elles doivent être recrutées, et également formées.

Les emplois externes mais concernés par le datacenter

  • Gestion du cloud

L’explosion du cloud appelle à de nouvelles compétences au service des clients, en particulier pour conseiller sur les choix de cloud dans une approche hybride, du cloud privé aux clouds publics, à surveiller et à optimiser afin d’en maîtriser les coûts.

  • Intelligence artificielle et machine learning

L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique sont nécessaires pour faciliter une gestion efficace des données. S’il existe un large éventail d’emplois dans ce domaine, le datacenter a sa place dans le cycle de vie de l’IA, pour la création des systèmes, la modélisation, la programmation, et la participation humaine en charge de s’assurer que les objectifs de l’IA sont atteints.

L’avenir des datacenters réside dans les clouds distribués, ce qui modifie les compétences nécessaires pour les faire fonctionner. Ils ne disparaîtront pas pour autant, mais ils seront très différents à l’avenir, ce qui devrait créer de nouvelles opportunités et de nouvelles fonctions.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste