DCmag Ensemble 2022 – Nos vœux, nos défis, nos projets

La rédaction de DCmag vous offre tous ses vœux de bonheur, de santé et de prospérité pour cette nouvelle année 2022… Et des datacenters !

Nous ne nous engageons pas sur de bonnes résolutions, nous savons par expérience qu’elles sont rarement tenues. Nous préférons vous partager nos défis, et nous vous invitons à rejoindre nos projets.

Depuis trois ans, Datacenter Magazine couvre l’actualité de l’écosystème des datacenters, en France et dans la francophonie, ainsi que les tendances mondiales du secteur. Nous avons fait évoluer nos contenus, toujours plus riches. Nous avons relancé les vidéos, dont nous vous savons friands. Lorsque faire ce peut, nous sommes sur le terrain à vos côtés. Nous avons multiplié les services rendus à l’écosystème, en proposant une carte des datacenters, un annuaire (une version ‘papier’ est en projet), un espace métiers, emplois et formation, etc. Nous offrons une vitrine à vos experts. Nous favorisons les partenariats, par exemple avec le think tank Datacenter en Transition, avec la SDIA, avec Data Centre World Paris. Nous avons œuvré à la reconnaissance de notre écosystème, parfois bien malmené, avec la Journée du Datacenter ou encore notre présence sur le débat public du projet Horizeo…

Nous avons également commis des erreurs, manqué de réactivité et de pugnacité sur certaines publications, accumulé des retards sur certains traitements. Plusieurs domaines du secteur sont également encore mal traités. Nous faisons le maximum dans le temps et avec les petits moyens qui nous sont affectés. Nous conservons également notre indépendance, gage d’un discours engagé à vos côtés lorsque nous pensons que c’est nécessaire, un positionnement que vous appréciez à lire vos commentaires.

Et pour 2022 ?

Loin des ‘bonnes résolutions’, l’entame d’une nouvelle année est souvent l’occasion de réfléchir à prolonger ce que vous appréciez et à de nouveaux engagements qui répondent à vos attentes. Voici ceux sur lesquels nous travaillons aujourd’hui, en partant pour acquis que DCmag est le seul média français dédié au datacenter, et à ce titre le plus lu par l’écosystème, donc vous même, vos partenaires, vos clients et vos prospects.

  • Des événements. C’est probablement notre projet qui apportera le plus à l’écosystème du datacenter, des événements ciblés, techniques et ouverts. Nous créons la division DCevent qui répond à cet objectif. Déjà deux événements sont annoncés ce premier semestre (voir ci-dessous). Si vous souhaitez des événements qui répondent à vos demandes, rejoignez-nous.
  • Plus d’expertises. Si la rubrique ‘experts’ est très appréciée, elle reste encore trop ‘stratégique’ dans son contenu, et manque d’expertises et de pratiques venant du terrain. Nous vous invitons, avec vos experts, à partager avec votre communauté.
  • Des actualités ‘terrain’. Que ce passe-t-il sur le terrain, dans les régions, sur les projets ? Tenez-nous informés de vos actualités, que nous relaierons.
  • Des datacenters privés. Vous êtes nombreux, DSI, CTO, responsables techniques, à opérer des datacenters privés, à être confrontés à l’évolution des technologies et des attentes de votre hiérarchie, et à nous lire. La majorité des datacenters en France sont ‘privé’. Nous travaillons à mieux répondre à vos attentes.
  • Plus d’actualités ‘produits’. L’audience des articles qui portent sur des produits et services dans le datacenter démontre votre intérêt pour ce sujet. Nous vous invitons à nous communiquer l’actualité de vos produits. Et nous allons lancer une rubrique ‘Catalogues’, donnant accès à vos catalogues en ligne.
  • Des innovations et des start-ups. L’écosystème du datacenter se veut vertueux et innovant, démontrons-le. Communiquez sur vos travaux, vos innovations. Nous lançons également une rubrique ‘Start-up’.
  • Des chiffres. Ce dernier engagement se veut plus ambitieux : collecter et publier des chiffres et des études sur le marché français et francophone du datacenter. La majorité des chiffres qui circulent en France sont des extrapolations d’études américaines, plus rarement européennes, bien loin de notre réalité. Nous vous proposons de disposer d’une expertise analytique centrée sur notre marché, qui prend pour nom DCdata.

Ensemble…

Vous l’avez compris, un média de niche comme DCmag ne prend toute sa dimension que s’il est suivi et alimenté par cette même niche. Vous êtes déjà nombreux à nous suivre, il est temps désormais de nous accompagner. Faites de DCmag le relais de vos actualités, de vos compétences, de vos expertises, de vos offres. En retour vous bénéficierez de la visibilité que vous méritez.

Et ne le cachons pas, notre média a besoin de vous pour vivre. Merci à celles et ceux qui nous font confiance et qui nous accompagnent par leurs commandes, c’est grâce à vous que nous sommes là aujourd’hui. Mais pour aller plus loin, nous avons besoin de plus de partenaires et de sponsors.

Continuons de construire ensemble le média qui répond à vos attentes.

Nos premiers événements

Notre division DCevent vous invite à nous rejoindre, en partenaires ou en visiteurs, sur nos premiers événements, en direct ou en co-organisation. Nos premiers rendez-vous :

  • 24 mars – ‘Les rencontres des Datacenters, Territoires et Données Souveraines’, à Paris, en partenariat avec Smart City Mag, la FNCCR Territoire Numérique, association de collectivités territoriales, et avec le soutien de la DMIA, le service de l’Etat du Ministère de l’Intérieur.

S’inscrire <cliquer ici> – Devenir sponsor <cliquer ici>

  • 19 mai – ‘Journée du Datacenter‘, dans toute la France, en partenariat avec Plus Conseil.

Devenir sponsor – prolongation des offres ‘Early Bords’ pour devenir sponsor privilégié – contactez-nous sur contact@datacenter-magazine.fr.

Nos projets de ‘Matinées d’échanges‘, sur les thèmes suivants (sous réserve) : retours d’expériences sur le refroidissement ; liquid cooling et immersion ; état de l’art de la sécurité physique du DC ; choisir et déployer un DCIM ; subventionner ses projets, en France et en Europe – liste non fixée, merci de nous indiquer vos attentes.

Les modèles sont également à définir, nos réflexions portent sur des rencontres physiques sponsorisées (matinées), des échanges combinant le physique et le virtuel (meetup), des échanges privés entre pairs sur vos pratiques (work in progress). Ici encore ces modèles sont à construire… ensemble.

Share: