Depuis 2012, le centre aquatique de Bailly-Romainvilliers est chauffé par le datacenter de Natixis

L’exploitation de la chaleur fatale des datacenter n’a rien de bien neuf… Depuis 2012, le centre aquatique de Bailly-Romainvilliers est chauffé à 80% par la chaleur produite par le datacenter de Natixis.

Retex – A Bailly-Romainvilliers, ils se font face, le datacenter de la banque Natixis et le centre aquatique intercommunal du Val d’Europe. Accompagné par la centrale d’énergie de Dalkia, le circuit de refroidissement du datacenter est dirigé vers la piscine.

  • L’eau du circuit de refroidissement est traitée à l’ozone et livrée à la piscine à la température de 53°.
  • Les bassins sont chauffés par cette eau entre 29° et 31°.

Plus qu’une expérience, une réussite, à la fois écologique et économique :

  • Avec la crise de l’énergie, l’économie réalisée grâce à cette énergie de récupération, qui couvre 80% des besoins de l’établissement, est de l’ordre de 15 à 20 % par rapport au gaz qui chauffe les 20% restants.
  • Et la chaufferie rejette dans l’atmosphère 741 tonnes de CO2 en moins, soit 90 % de rejets en moins que dans une chaufferie équivalente mais sans l’appoint du datacenter.

Share: