Djoliba, premier backbone panafricain, signé Orange

Notre commentaire – Djoliba est le nom définitif donné au projet BAFO – Backbone africain en fibre optique -, annoncé en novembre 2019, dont le consortium réunit SONATEL, Orange International Carriers, Orange Burkina Faso, Orange Mali et Orange Côte d’Ivoire.

L’opérateur télécoms Orange, très présent en Afrique, a procédé au lancement de son premier backbone panafricain, baptisé Djoliba, ‘fleuve Niger’ en langue mandingue.

Djoliba se déploie à l’ouest du continent africain avec plus de 10 000 km de réseau terrestre à fibres optiques, couplé à 10 000 km de câble sous-marin. Il supporte des offres à très haut débit (jusqu’à 100 Gbit/s) et 99,99% de taux de disponibilité. Le backbone couvre 16 points de présence avec un maillage de 155 sites techniques, et relie 300 points de présence en Europe, en Amérique et en Asie.

Dans un premier temps il couvre six pays, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Burkina Faso, le Nigeria et le Sénégal, puis il s’étendra à la Guinée et au Liberia, pour servir près de 330 millions d’habitants. L’exploitation et la maintenance sont assurées par des équipes locales basées à Dakar.

Share: