Du cloud hybride accidentel au cloud hybride opérationnel : 6 conseils pour une transition réussie

Par Gigamon

Poussé par la pandémie mondiale, le passage au cloud est plus que jamais d’actualité depuis 2020 dans la majorité des entreprises. De nombreuses entreprises ont cherché à pallier les difficultés occasionnées par le passage forcé en télétravail en accélérant leur migration vers le cloud afin de soutenir leurs équipes à distance. Si nombreux sont les avantages du cloud pour s’adapter aux défis posés par la crise sanitaire, son adoption nécessite un investissement important en ressource, mais aussi en temps.

Un plan entre deux et quatre ans est bien souvent nécessaire pour migrer complètement d’une infrastructure à une autre. Le passage vers un mode hybride temporaire dit mode hybride « accidentel » s’impose ainsi bien souvent de manière naturelle. Mais comment maintenir une visibilité opérationnelle lorsque les entreprises sont en pleine migration cloud ?

Gigamon présente 6 conseils pour assurer une transition réussie d’un cloud hybride accidentel à un cloud hybride opérationnel :

  • Définir une stratégie de visibilité

Les entreprises en marge d’une transition d’un cloud vers un autre, vont fonctionner temporairement en mode hybride. Il est ainsi essentiel d’avoir une compréhension et une visibilité complète de leurs différents environnements, et de maîtriser l’ensemble des activités d’un environnement A à un environnement B.

  • Mettre en place des « garde-fous » opérationnels

La transition vers le cloud engendre beaucoup de changements et l’apparition de ressources différentes. L’équipe en charge de la visibilité doit ainsi mettre en place les bons process qui permettent de détecter l’arrivée ou le départ de ces nouvelles ressources et s’assurer de leur bonne configuration. Il est par ailleurs recommandé de disposer de plusieurs experts en la matière, dans différentes équipes, afin d’aider à comprendre, transmettre et maîtriser les meilleures pratiques au sein de l’entreprise.

  • Recourir à l’automatisation

La gestion et la mise en place du cloud complexifie la gestion de l’infrastructure de l’entreprise. Les équipes ont alors une double mission : celle de gérer à la fois les environnements sur site et dans le cloud. Toutefois, cette nouvelle gestion ne leur permet pas d’assurer un suivi et une surveillance efficace de manière continue et manuelle. Il est donc préconisé de recourir à l’automatisation des processus reproductibles, de manière à concentrer les équipes sur des tâches plus importantes et d’unifier la gestion du cloud hybride.

  • Orchestrer les charges de travail

L’orchestration de la charge de travail permet aux équipes d’obtenir une visibilité complète d’un environnement que ce soit dans un cloud privé, public ou hybride, et permet ainsi d’obtenir une cohérence entre la performance, le monitoring et la sécurité.

  • Transférer un ensemble de compétences de processus dans le cloud

Les entreprises ayant pour projet de migrer vers le cloud se heurtent bien souvent à des contraintes de temps, de personnel et de budget. Transférer un ensemble de compétences, de processus, d’outils existants dans le cloud constitue un réel avantage et offre la possibilité de ré-outiller et/ou ré-architecturer, si besoin, par la suite. Cette transformation permet ainsi d’opérer ce changement de processus d’outils dans le cloud en toute confiance.

Le cloud hybride offre un équilibre stratégique entre la sécurité et le contrôle des données du cloud privé et la flexibilité du cloud public. Ce choix d’infrastructure est également pour de nombreuses entreprises, une solution pour s’adapter, se transformer et se réinventer malgré les défis posés par la pandémie mondiale.

Share: