Equinix investit dans PA10, son dixième datacentre parisien

Equinix investit dans un dixième datacentre parisien pour soutenir l’essor de l’économie numérique en France et renforce sa contribution au développement durable. Les nouvelles installations, d’un investissement de 163 millions de dollars, intégreront de nombreuses pratiques environnementales, dont une technologie de récupération de la chaleur directement reliée au réseau de chauffage urbain de Paris Saint-Denis.

Equinix a annoncé l’ouverture d’un nouveau datacenter International Business Exchange (IBX) à Paris. Situé au sein du campus d’Equinix à Saint-Denis, le nouveau site – baptisé PA10 – sera le dixième datacenter ouvert par Equinix à Paris en l’espace de 20 ans. Il offrira aux entreprises et partenaires la possibilité de se connecter directement et en toute sécurité à un écosystème numérique riche et mondial.

De multiples avancées en matière de développement durable sont prévues pour PA10, notamment un projet de technologie de récupération de la chaleur « fatale » produite par les équipements des clients d’Equinix qui sera transférée au réseau de chauffage urbain afin de chauffer la piscine municipale.

Le toit du nouveau site accueillera une serre de 430 m² dans laquelle seront cultivés des fruits et légumes. Un système hydroponique permettra de réduire la consommation d’eau en utilisant un système de récupération d’eau et en irriguant que les zones cultivées. La serre utilisera également la technologie de récupération de chaleur mise en place à PA10. Le jardin potager situé sur le toit permettra de retenir l’eau de pluie et de réduire la quantité d’eau dirigée vers les égouts, en plus de réduire les émissions de chaleur résiduelle.

Rendering of Rooftop Greenhouse at Equinix PA10 International Business Exchange (IBX) in Paris, France

Régis Castagné, Directeur Général France d’Equinix explique : « La révolution numérique est depuis longtemps considérée comme vecteur de changement de la société. Son importance pendant la pandémie en est l’illustration : non seulement elle nous a permis de continuer à travailler, à apprendre ou à nous divertir, mais elle a aussi été essentielle à la reprise économique. Chez Equinix, nous nous efforçons de soutenir cette évolution, en étant à l’origine d’innovations visant à réduire l’impact environnemental du numérique. C’est désormais une question sociétale qui nécessite, entre autres, un dialogue accru entre l’industrie et les autorités locales pour accélérer les initiatives dans ce domaine.« 

Le développement de PA10 fait partie de l’engagement continu d’Equinix sur le marché français, soutenant davantage la croissance de l’économie numérique locale et les stratégies de transformation numérique. Le dernier Global Interconnection Index (GXI Vol. 5), une étude de marché annuelle publiée par Equinix, a révélé que la pandémie de COVID-19 a fait passer l’économie française en surrégime numérique, les acteurs du numérique ayant à gérer une croissance de leur activité quatre fois supérieure à celle qui était la leur avant la pandémie.

L’étude GXI prédit que cette accélération du numérique devrait continuer à accroitre les besoins de connexions directes et de proximités entre acteurs, et Paris est considérée comme la métropole européenne à la croissance la plus rapide avec un écosystème important pour les secteurs du transport, de l’énergie et des services publics. Dans ce contexte, et avec un coût de construction initiale de 163 millions de dollars, PA10 s’ajoute à un investissement total d’Equinix dans l’infrastructure numérique française de plus d’un milliard de dollars à ce jour.

« Aux côtés de l’initiative Choose France du gouvernement français, notre ambition est de faire en sorte que l’infrastructure numérique française soit au premier plan au niveau mondial, offrant aux entreprises locales une connectivité internationale plus forte et de meilleure qualité pour leur réussite commerciale« , commente Charles Meyers, PDG et président d’Equinix. « En se développant et en innovant continuellement, Equinix débloque de nouvelles capacités qui permettent aux acteurs du numérique de simplifier leurs opérations, d’améliorer l’expérience client et d’accélérer le lancement de nouveaux produits et services à l’échelle mondiale.« 

Parmi les principaux enseignements :

  • La phase 1 de PA10 devrait fournir 3 775m² d’espace de colocation et 1 525 cabinets de capacité. À l’issue de toutes les phases, le site devrait proposer 5 775 m² d’espace de colocation, avec environ 2 250 cabinets.
  • L’emplacement stratégique d’Equinix à Paris confère à ses datacentres un haut niveau de connectivité aux opérateurs, ce qui en fait des lieux propices à l’optimisation des performances du réseau. Le métro est également un point de terminaison pour de nombreux systèmes de câbles sous-marins en Méditerranée, amenant des fournisseurs en Europe depuis l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie-Pacifique.
  • Equinix abrite certains des écosystèmes économiques les plus développés de Paris, avec une concentration dense d’entreprises dans les secteurs de la banque, le commerce, le transport et les télécommunications, plus de 655 clients uniques et 18 000 connexions croisées entre partenaires, réseaux et opérateurs. Les clients et les partenaires auront accès à l’ensemble des services d’interconnexion et de périphérie d’Equinix, y compris la connectivité neutre en fibre optique à plus de 120 réseaux.
  • Equinix se consacre à la fourniture d’infrastructures numériques durables et s’est engagé, via des objectifs scientifiques, à atteindre la neutralité climatique à l’échelle mondiale d’ici 2030. PA10 est construit dans le respect des normes environnementales mondiales et conçu dans le but d’obtenir la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). PA10 devrait utiliser 100 % d’énergie renouvelable et intégrer de multiples initiatives environnementales conformes à la norme ISO 50001, la norme internationale phare pour l’amélioration des performances énergétiques.
Share: