Etude Frost & Sullivan pour Silver Peak : le SD-WAN accompagne la digitalisation d’une entreprise française sur deux

Par Pierre Langlois, Country Manager France chez Silver Peak

L’accélération de l’adoption de services cloud par les organisations – que ceux-ci soient privés sur site ou hébergés, publics, ou encore en mode SaaS – a abouti à une architecture informatique hybride. Ainsi, selon une étude de Frost & Sullivan réalisée pour Silver Peak, les entreprises conservent encore des services hébergés sur site et dans le cloud pour certaines applications. Les réseaux reliant ces modèles informatiques variés doivent donc se montrer agiles, interopérables et adaptables.

Pour Pierre Langlois, Country Manager France chez Silver Peak, le SD-WAN offre ces capacités via des réseaux hybrides dynamiques, influençant les stratégies WAN actuelles des entreprises :

« Le SD-WAN offre aux organisations la possibilité de remplacer les routeurs situés dans leurs bureaux éloignés. L’ensemble des répondants à l’enquête menée par Frost & Sullivan, tous pays confondus et qui envisagent de déployer le SD-WAN, souhaitent remplacer ces routeurs existants sur certains sites de leur entreprise par une appliance SD-WAN qui peut également prendre en charge la fonctionnalité de routage. Du fait des déploiements en cours et des projets prévus, il ne s’agit plus finalement de savoir “si” les organisations adopteront le SD-WAN, mais “quand”. Ainsi, 46 % des répondants français affirment qu’ils comptent remplacer leurs routeurs – fournis par des prestataires – d’ici un à deux ans par des appliances SD-WAN avec des fonctionnalités de routage, et ce dans l’ensemble de leurs bureaux.

En outre, l’optimisation WAN est une stratégie clé pour les entreprises françaises. Seulement, la moitié d’entre elles ne seraient pas sûres des fonctionnalités disponibles avec leurs solutions actuelles, et voudraient que leurs fournisseurs SD-WAN soutiennent, lorsqu’elles en ont besoin, ces améliorations avec des capacités additionnelles. A l’inverse, près de trois organisations sur cinq (58 %) considèrent que l’optimisation WAN est critique pour leurs activités et veulent que leur SD-WAN soit interopérable avec les solutions qu’elles utilisent.

Concernant le choix des fournisseurs, tous les décisionnaires IT estiment que la gestion du réseau basée sur le cloud constitue le critère principal. Avec le SD-WAN, les entreprises ont la possibilité de déployer l’outil d’orchestration du réseau dans leur propre datacenter ou de l’héberger dans le cloud. Cette dernière option est unanimement privilégiée, car elle permet d’accéder à des fonctionnalités “as a service”. En matière de gestion, 50 % des répondants français favorisent une solution entièrement en infogérance ; une tendance qui augmente avec le nombre de sites distants. A l’inverse, 34 % d’entre eux préfèrent déployer et gérer eux-mêmes une solution “DYI” ; et seulement 16 % optent pour une cogestion avec un fournisseur.

Si l’objectif de la transformation digitale est essentiellement l’amélioration de l’expérience client (85 % de moyenne au niveau mondial), les technologies déployées pour y parvenir sont nombreuses et varient d’une entreprise à l’autre, suivant sa taille, son industrie et ses besoins. Néanmoins, le SD-WAN se place aujourd’hui en troisième position des priorités en termes d’investissements numériques, après les services cloud hybrides et la sécurisation des applications et du réseau. En effet, le réseau étendu défini par logiciel améliore et facilite la gestion de ces deux points, accompagnant les organisations dans leur digitalisation. »