Exclusif – A l’occasion du 30e anniversaire de Rosenberger OSI, l’interview de Thomas Schmidt, CEO

Fabricant allemand de câblage informatique, haute de gamme et innovant, Rosenberger OSI est un acteur incontournable du monde des datacenters. Thomas Schmidt, CEO de Rosenberger OSI, nous a accordé une interview en exclusivité.

Datacenter Magazine : Rosenberger OSI participe activement à l’innovation du côté des câbles informatiques et des datacenters.

Thomas Schmidt : Le câblage de chaque datacenter constitue la colonne vertébrale d’un fonctionnement continu et d’un échange de données fluide. À cet égard, le cuivre reste un classique. Cependant, le câblage en fibre optique est également devenu une partie intégrante du monde informatique. Il est peu connu qu’IBM a contribué de manière significative à la success story de la fibre optique. La mise en service du développement de la technologie MTP, ‘Big Blue’ a initié une histoire de développement particulière dans le domaine des connecteurs dans les années 1990. Les systèmes de connecteurs MTP ont optimisé les processus dans les datacenters, à l’époque comme aujourd’hui. Et Rosenberger OSI poursuit cet exemple de réussite.

Cependant, nous ne sommes pas seulement un pionnier de la technologie MTP/MPO, nous l’avons également développée et adaptée aux besoins actuels. Les grands datacenters, en particulier, sont confrontés à un ‘besoin de vitesse’ croissant. Les nouveaux systèmes de câblage tels que PreCONNECT SEDECIM permettent d’atteindre la nouvelle vitesse de transmission 400GBASE-SR8, qui permet de franchir des distances allant jusqu’à 100 mètres à 400 Gbit/s. Pour des exigences particulièrement élevées en termes de fiabilité, des connecteurs de la plus haute qualité sont nécessaires : cela inclut un traitement de surface spécial, qui garantit que les connecteurs repoussent la saleté et sont autonettoyants afin d’exclure les problèmes de connexion.

Combien de brevets avez-vous déposés ?

La société a déposé 13 brevets et 4 demandes de brevet sont en cours. Le lancement des plus importantes innovations de l’histoire de Rosenberger OSI sont à venir et attendues pour la deuxième partie de l’année.

A l’occasion de la remise du prix “Leader de l’innovation digitale”, vous avez déclaré que la société avait connu un bon développement et qu’avec son trentième anniversaire, elle se tourne vers le futur. Quels ont été ses meilleurs choix dans le passé, et où mènera ce voyage vers l’avenir ?

Il y a cinq ans, nous avons fait le choix d’abandonner radicalement notre ancienne structure organisationnelle qui était médiocre et rigide. En fait, le signal d’alarme est venu de nos clients qui nous ont dit : vous êtes aussi lents que vos concurrents. Nous avons soudain réalisé que c’était vrai et que nous n’étions pas différents des autres. Nous avons souffert de l’allongement des délais de livraison, les décisions ont été retardées et il a fallu des années pour développer de nouveaux produits. Autrement dit, nous avions perdu tout ce qui avait fait notre succès. Après une longue phase d’analyse et de réflexion, nous avons décidé de nous réinventer en mettant l’accent sur la rapidité, l’agilité et l’innovation. En 2018, nous avons achevé notre transformation qui avait débuté trois ans plus tôt avec une organisation de nos processus, sans hiérarchies classiques ni structures rigides. Aujourd’hui, nous avons une organisation pérenne avec des employés enthousiastes, travaillant en équipes avec une grande liberté de décision, et notre objectif commun est une croissance constante de notre activité. “Soyez toujours différents des autres, soyez meilleurs et battez la concurrence“, telle est notre devise pour aborder l’avenir.

Comment Rosenberger OSI va-t-elle rendre ses processus encore plus efficaces ?

Certes, nous avons mis en œuvre des méthodes LEAN et nous analysons continuellement nos indicateurs clés de performance, nous mesurons et évaluons la qualité et la performance de nos processus. Aujourd’hui, surveiller en permanence ses performances et rivaliser avec les meilleurs sur le marché est un présupposé qui ne se discute pas.
À mes yeux, deux choses sont obligatoires pour garantir un processus opérationnel efficace : être rapide dans tout ce que vous faites et ne pas gaspiller d’argent en le faisant. Demandez-vous toujours si ce que vous faites en ce moment apporte une quelconque valeur à votre client. Et si la réponse est NON, arrêtez de le faire. Cela semble tellement simple, mais ce n’est pas le cas, car cela requiert un changement culturel de votre organisation.

Rosenberger OSI, qui était au départ une entreprise d’assemblage allemande, est aujourd’hui un expert mondial en infrastructures et services de câblage innovants. Comment y êtes-vous parvenu ? Dans quelle mesure les employés ou les équipes ont-ils influencé le résultat ?

Nous écoutons attentivement nos clients. C’est l’une des particularités majeures de notre personnel chez Rosenberger OSI. Reconnaître la difficulté, savoir où se situent les problèmes nous permet de trouver la bonne solution pour nos clients et les différents marchés. C’est une formule de succès assez simple que d’autres personnes appellent mettre le client au centre des priorités.

D’un point de vue stratégique, je dirais que notre modèle commercial unique de fournisseur de solutions intégrées, offrant le câblage en combinaison avec nos services, fait de nous un partenaire solide au niveau mondial.

En outre, tous nos collaborateurs en Europe et en Amérique du Nord font la différence. Le plaisir au travail ainsi que la dynamique et l’efficacité du travail d’équipe sont à la base de notre réputation d’expert en câblage et en services.

Est-ce que Rosenberger OSI a enregistré une croissance pendant la pandémie de Covid ? Comment l’expliquez-vous ?

2020 a été la meilleure année de l’histoire de l’entreprise. Nous sommes fiers d’avoir atteint un taux de croissance de plus de 30 % par rapport à 2019. Ce sont surtout le marché du datacenter en Europe et notre chiffre d’affaires télécoms en Amérique du Nord qui ont dopé nos ventes.

Après avoir analysé cette impressionnante augmentation de notre chiffre d’affaires, nous pouvons dire que la pandémie a accéléré la numérisation de l’ensemble des réseaux critiques. Nous avons participé à des investissements immédiats dans l’infrastructure critique après que le monde entier ait décidé de se confiner. Le télétravail, le télé-enseignement, les achats à domicile, toutes ces applications ont massivement besoin d’une infrastructure informatique stable et adéquate, et c’est exactement ce qui constitue notre activité principale.

Quels sont les éléments innovants les plus importants que Rosenberger OSI a apportés au marché ?

Selon moi, c’est le trunk 144 fibres, que nous avons inventé en 1991 ou la solution PURE avec son insensibilité à la contamination dans les datacenters, entre autres. Il n’y a pas qu’un seul produit exceptionnel qui fait la renommée de Rosenberger OSI. C’est plutôt l’ensemble de toutes les innovations qui fait qu’on apprécie la marque Rosenberger OSI. Et les innovations suivantes sont prévues pour 2021 : une nouvelle solution pour le monde LAN, la poursuite de l’élargissement de la gamme de services et la campagne de numérisation à grande échelle.

Pouvez-vous nous donner quelques détails ?

Oui, nous voulons compléter notre gamme de produits LAN avec des solutions de bout en bout en cuivre et en fibre, économiques et qui font gagner du temps. Les solutions de bout en bout comprennent également le composant actif pour piloter une infrastructure LAN.

En ce qui concerne les services, nous voulons rester sur la voie du succès. En 2020, le secteur des services a généré un tiers des ventes globales et les services sont devenus le troisième pilier de notre activité. Jusqu’à présent, nous étions forts dans les services d’installation et d’exploitation, et nous allons apporter des services de planification et de conseil pour les datacenters nouvellement construits, et consolider ou rafraîchir les existants ou ceux qui déménagent.

Notre campagne de numérisation est une transformation à long terme pour maîtriser les défis dynamiques et en rapide évolution du monde des entreprises. Notre conviction : la numérisation est une nécessité, sinon vous disparaissez du marché. Grâce au large éventail de savoir-faire numérique de nos employés, nous maitrisons le flux d’informations et le traitement des données et utilisons couramment les systèmes numérisés. En associant les compétences spécialisées individuelles aux nouvelles solutions numériques, de nouvelles opportunités apparaissent que nous reconnaissons, mettons en œuvre, utilisons et développons en permanence. La digitalisation influence non seulement la façon dont nous traitons nos données, mais aussi notre collaboration quotidienne. Le travail rapide, flexible et partagé fait désormais partie du quotidien professionnel.

Vos sites de production sont en Allemagne et en Hongrie. En quelle année a été construite la première usine ?

Nous avons ouvert notre première usine en 1997 qui disposait de 4000 m² de zone de production. A cette époque, nous fabriquions uniquement des composants de câblage pré-assemblés à destination des datacenters.

Comment a évolué cette usine au cours des années en termes de taille et de technologie ?

Nous avons agrandi l’usine hongroise à deux reprises. Tout d’abord, nous avons agrandi la zone de production avec 1500 m² supplémentaires, puis nous avons créé un centre logistique semi-automatique.

Aujourd’hui, nous sommes capables de produire chaque configuration de câble et de connecteur dans tous les niveaux de qualité en Hongrie et en Allemagne. C’est ce que nous appelons la “production sur deux sites”, qui offre une redondance fiable à nos clients.

Combien y-a-t’il d’employés ? Et comment sont composées les équipes ?

Environ 340 personnes, 300 femmes et 40 hommes. 15 personnes au service qualité, 30 au service administration et le reste au niveau production et logistique.

Quelles sont les compétences requises pour y travailler ?

Cela dépend du travail effectué. Au niveau production, soit la majorité des employés, nous mettons l’accent sur une bonne motricité, un haut degré de précision, une bonne vue et un haut niveau de travail en équipe. La formation de base est effectuée selon un plan d’accueil pour chaque nouvel employé. En outre, en fonction des besoins de l’usine, les employés reçoivent une formation complémentaire selon une matrice de compétences afin d’être en mesure d’effectuer des activités plus variées. Nous proposons également des budgets pour les employés administratifs afin qu’ils puissent suivre une formation complémentaire dans leur domaine d’expertise respectif.

Pouvez-vous nous donner une idée des délais de fabrication des différents produits ?

Cela dépend du produit et de la quantité. En général, un ordre de fabrication a un délai de traitement maximal de 4 jours, mais ce délai peut aussi n’être que de quelques heures – de la première activité à la création du bon de livraison. Attention, ne prenez pas cette information pour le délai de livraison du client. Celui-ci dépend de l’utilisation actuelle de la capacité du site de production et du mix de produits.

Et quelle attention est accordée au développement durable ?

Nous avons ajouté le développement durable à notre vision d’entreprise. Il devient de plus en plus important d’utiliser raisonnablement nos ressources. En outre, nous ne devons pas sous-estimer notre responsabilité envers tous nos employés travaillant dans le monde entier. Nous devons nous assurer qu’ils restent en bonne santé, surtout en ces temps de Coronavirus.

Share:

1 thought on “Exclusif – A l’occasion du 30e anniversaire de Rosenberger OSI, l’interview de Thomas Schmidt, CEO

Comments are closed.