Cicling : la révolution technologique pour alimenter les datacenters avec une nouvelle énergie renouvelable

Après une longue enquête exclusive, en particulier en Chine, la rédaction de DCmag est en mesure de vous révéler la découverte d’une technologie pour alimenter les datacenters via une nouvelle énergie renouvelable : le ‘cicling’. Sans surprise les GAFAM hyperscalers devraient rapidement annoncer son adoption.

C’est en préparant un dossier sur les pratiques des datacenters en Chine que nous avons découvert cet étonnant duo qui associe une technologie ancienne à une nouvelle énergie renouvelable, afin de produire de l’électricité décarbonée pour alimenter en priorité les datacenters.

L’idée a germé au sein du centre de R&D de Shanghai d’un géant chinois de l’électronique : constatant les monceaux de vélos en libre service abandonnés dans les avenues de la ville, ils ont cherché comment exploiter cette ressource dans une approche de cycle de vie, et non plus de les entasser dans des décharges avant de les broyer et de récupérer le métal.

Le cicling, nouvelle étape du cycle de vie des cycles au service du DC

De cette réflexion est né le ‘cicling’, qui consiste à remplacer les assises – chaises, bancs, tabourets, fauteuils, etc. – par des vélos recyclés, placés sur des rouleaux, invitant employés de bureau, usagers des transports en commun, clients de bars, citoyens, etc., à pédaler afin de produire une électricité renouvelable, largement décarbonée, et à très bas coût. Cette énergie à bon compte est injectée dans le réseau électrique de la ville et dirigée vers les datacenters de China Telecom, Huawei, Alibaba et Tenscent.

La technologie est si efficace qu’elle a été étendue aux administrations d’état, aux universités et lycées, aux maisons de retraite… Des millions d’habitants de Shanghai pédalent aujourd’hui pour produire une électricité à bas coût. Lors des phases de pénurie énergétique, le gouvernement régional chinois envisage également d’inviter les étudiants à pédaler plus fortement pour compenser les faiblesses des autres énergies renouvelables. Une note ‘cicling’ devrait même figurer sur leur cursus universitaire et être pris en compte par leurs futurs recruteurs.

Mais… pourquoi cette nouvelle technologie est-elle passée sous notre radar ?

Les autorités chinoises, à la demande des industriels de Shanghai, ont tenté de garder temporairement le secret du cicling. L’objectif étant de laisser aux experts et juristes chinois le temps de trouver des biais pour déposer des brevets internationaux affairant à cette technologie. En vain ! Pédaler sur un vélo, même pour produire de l’électricité, ne serait pas brevetable…

Dernière minute : les GAFAM s’emparent du cicling

Alors que nous arrivons au terme de notre en quête, nous apprenons que l’information a fuité. Seule la Covid a permis, par les restrictions de déplacements et les confinements, de garder le secret si longtemps. Mais aujourd’hui, ce sont les GAFAM qui s’en sont emparées. AWS, Microsoft, Google, Facebook et Apple viennent d’annoncer ce 1er avril la création de la Cicling Alliance (CiA), un projet industriel visant à déployer largement le cicling au sein de ces entreprises et à proximité de leurs datacenters, afin de les alimenter avec la nouvelle énergie renouvelable.

La CiA compte également développer de la R&D sur le cicling afin de rendre cette technologie plus efficace, et de l’intégrer dans les grids énergétiques. Des placements ‘Green’ et des PPA y seront déployés. Les membres du groupement ont clairement indiqué que leur projet est de faire pédaler la planète…

Des projets autour du cicling

Ce 1er avril 2022, la CiA a révélé son existence, celle du cicling, et les premiers projets de ses membres.

  • Meta (Facebook) a révélé qu’il oriente une partie de sa R&D vers l’usage du cicling pour accéder et circuler virtuellement sur le métaverse.
  • Apple a dévoilé un vélo statique connecté pour produire une électricité taguée, qui sera relié aux réseaux de distribution d’énergie (annoncé à 79 900 $ avec une remise de 1,5% pour les commandes de ce jour).
  • Amazon a annoncé un plan de recrutement de ‘ciclers’, la pratique du cicling ouvrant la porte des services de livraison à vélo du site d’e-commerce. AWS a également indiqué une réduction de 0,027% de ses tarifs grâce à l’usage de la ‘cicling energy’.
  • Enfin Microsoft n’a pas fait d’annonce mais réfléchit à l’intégration du cicling dans la licence Office 365. Les clients d’Office qui ne dirigeraient pas leur production d’électricité vers le géant du logiciel pourrait voir le prix de la licence augmenter de 5 à 7%.

Reste à savoir si les populations occidentales accepteront d’être ‘invitées’ à pédaler comme les chinois ? Ce 1er avril 2022 pourrait bien marquer l’histoire au delà de la coutume du ‘Poisson d’Avril’.

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste

1 thought on “Cicling : la révolution technologique pour alimenter les datacenters avec une nouvelle énergie renouvelable

Comments are closed.