Meta (Facebook) suspend la construction de son datacenter hyperscale aux Pays-Bas, pour oppositions politiques

Les oppositions s’accumulent sur le projet de méga datacenter hyperscale de Meta, la maison mère de Facebook, aux Pays-Bas, à Zeewolde. Le projet est suspendu, même si la direction du groupe affirme maintenir la relation avec les autorités locales qui avaient pourtant donné leur accord.

En juin 2021, la province néerlandaise de Flevoland, où se trouve la commune agricole de Zeewolde, a annoncé que pour une durée indéterminée elle bloquait le développement de datacenters. Demeurait l’espoir que, comme en Irlande, l’arrêt porte sur les nouveaux projets, mais que ceux engagés soient maintenus. Et à mi décembre le conseil de Zeewolde a approuvé le projet.

En début d’année, c’est le gouvernement néerlandais qui a soufflé le froid, en décrétant en février un moratoire de neuf mois sur les permis de construire des projets de datacenters de plus de 10 hectares. Certes, avec ses 5 halls et ses 200 MW, le projet de Meta, le plus grand des Pays-Bas, entre dans cette catégorie, mais de nouveau demeurait l’espoir qu’il se fasse.

Entre-temps, le parti Leefbaar Zeewolde, que nous pourrions traduire par « Rendre Zeewolde Habitable », est devenu majoritaire.

Dernier revers majeur dans les plans de Meta pour Zeewolde, le Sénat néerlandais a voté, la semaine dernière, pour empêcher le groupe de poursuivre tout travail préparatoire sur le site. Au motif qu’une partie des terres que Meta a l’intention d’utiliser appartient au gouvernement. Le Sénat a également voté sur une motion visant à empêcher toute préparation du site en attendant l’achèvement des négociations autour de la vente du terrain.

Face à cette nouvelle opposition politique, Meta a préféré suspendre le projet. Tout en affirmant qu’il pourrait le relancer ultérieurement.

La gronde contre les projets de datacenters ne cesse de progresser, s’opposant aux ambitions économiques des communes d’accueil de ces projets. Interdiction en Irlande, moratoires en Hollande et en Allemagne, blocage d’un Préfet en France, l’avenir des datacenters hyperscale peut sembler politiquement incertain…

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste

1 thought on “Meta (Facebook) suspend la construction de son datacenter hyperscale aux Pays-Bas, pour oppositions politiques

Comments are closed.