Faut-il mettre en place un WMS dans votre datacenter ?

Le datacenter est une usine dans laquelle circulent de multiples équipements, tant architecturaux que mécaniques, électriques, IT, etc. Certains opérateurs assurent également la fourniture et la gestion des équipements informatiques, voire l’infogérance des équipements fournis par leurs clients. Autant d’équipements et de pièces détachées – baies, PDU, racks serveurs, disques, câbles, etc. – qu’il faut gérer.

Gérer l’entrepôt du datacenter

Un WMS (warehouse management system) ou système de gestion d’entrepôt est une application logicielle spécialement conçue pour aider à prendre le contrôle des inventaires. À mesure que le datacenter commande, reçoit, stocke et utilise des articles, ceux-ci sont suivis jusqu’à leur usage final.

De ce que nous avons vu sur beaucoup de datacenters, c’est que la gestion des équipements et pièces détachées appartient à la famille des tableaux Excel, parfois elle s’exécute sur des applications développées en interne, plus rarement elle est une option sur l’ERP du groupe, mais pas de WMS.

Il faut également reconnaître que la gestion quotidienne des équipements est rarement évoquée, hors des outils de pilotage et DCIM…

Pourtant, une solution WMS peut transformer votre organisation en organisant les activités d’entrepôt, et apporter de nombreux avantages, le moindre n’étant pas la réduction des coût d’exploitation. Un WMS permet d’optimiser les espaces de stockage, apporte plus de visibilité sur l’inventaire, permet de suivre les pièces jusqu’à leur destination, et renforce le service client.

Quelques réflexions stratégiques sur le déploiement d’un WMS

Tout le monde dans l’organisation aura un certain degré d’interaction avec le WMS. Comme dans tout projet stratégique, il est recommandé de constituer une équipe de mise en œuvre, d’y associer les métiers et de communiquer. Il est également important de définir les objectifs recherchés. Ainsi que d’élaborer un plan de gestion du changement organisationnel qui intègre la formation pour aider le personnel à adopter les ajustements à venir.

La mise en œuvre d’un système WMS avec les meilleures pratiques préconfigurées peut aider à standardiser et à améliorer les processus métier là où cela est logique en fonction des objectifs. Sans oublier de s’assurer que les données sont propres, sécurisées et complètes avant la migration. Et qu’elles s’intègrent parfaitement aux nouveaux flux de travail établis.

Share: