FileFly 4.0 : pour des datacenters plus efficaces

DataCore lance FileFly 4. Il s’agit d’une une solution de hiérarchisation des fichiers basée sur des règles qui aide les entreprises à automatiser la migration des données historiques et à mettre en place des architectures informatiques plus agiles. FileFly aide les entreprises à décharger les fichiers rarement utilisés du stockage primaire, coûteux, en les migrant instantanément vers un stockage objet moins onéreux, des architectures hybrides ou de cloud public. Pour les entreprises, le gain de temps et l’économie d’argent sont garantis, tout en préservant une expérience utilisateur forte.

Le nettoyage automatisé intégré à FileFly libère de l’espace pour les données plus critiques et cruciales fréquemment consultées et réduit considérablement les fenêtres et capacité de sauvegarde. En moyenne, la solution aide les clients à libérer 50 à 80 % de l’espace occupé par les fichiers pour les attribuer à des données plus prioritaires. Les équipes informatiques gagnent ainsi du temps et évitent des migrations de données ou un archivage laborieux et perturbateur, tout en évitant les sauvegardes de fichiers qui ont été migrés vers le stockage objet.

Les entreprises qui préfèrent conserver leurs données sur site peuvent utiliser DataCore Swarm Object Storage comme destination de déchargement. Swarm offre une évolutivité, une durabilité et une immuabilité massives pour sauvegarder les fichiers et les protéger contre les cyberattaques. Lorsque les entreprises souhaitent déployer des charges de travail vers des clouds hybrides ou publics, FileFly peut créer des niveaux de stockage vers des clouds compatibles S3, notamment AWS, Azure, Google et Wasabi (sans perturber les applications Windows qui sont incompatibles avec le protocole S3 et qui nécessiteraient alors une refonte).

S’il est nécessaire d’accéder à nouveau aux fichiers migrés, FileFly rappelle leur contenu sur le serveur de fichiers d’origine sans intervention du service informatique, pour permettre aux applications et aux utilisateurs de les retrouver rapidement et facilement. Les fichiers migrés restent accessibles à partir du dossier de stockage initial ; ils sont simplement répertoriés comme hors ligne, n’occupant aucun octet sur le disque tant qu’ils ne sont pas sollicités.

Share:

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.