France IX fusionne avec Rezopole et réaffirme sa position de plateforme d’interconnexion multiservices

Ce rapprochement va permettre aux deux entités de s’appuyer sur leurs expertises mutuelles pour apporter toujours plus de services à valeur ajoutée à leurs membres.

France-IX, l’un des principaux points d’échange Internet (IXP) d’Europe, annonce sa fusion avec Rezopole, le point d’échange régional le plus important en France.

Ce rapprochement s’inscrit dans la stratégie de croissance de France-IX qui consiste à étendre sa présence sur le territoire national et francophone et élargir sa gamme de services. Il va également permettre à Rezopole de se développer plus largement en capitalisant sur les ressources financières, humaines et techniques de France-IX.

La nouvelle entité, qui opérera sous la marque France-IX, entend consolider son rôle de plateforme d’interconnexion multiservices de référence en France avec un positionnement fort sur le territoire national pour faire face à la concurrence internationale.

La suite du communiqué après l’interview exclusive >

L’interview exclusive par Datacenter Magazine

Le peering francophone

France-IX est le premier fournisseur de services d’échange de trafic Internet – aussi appelé Peering – en France offrant des services d’interconnexion publics et privés par l’intermédiaire de ses points d’échange neutres à Paris et Marseille. En quelques années, France-IX a su fédérer les principaux acteurs de l’Internet national et international sur sa plateforme et compte aujourd’hui plus de 400 membres. De son côté, Rezopole compte plus de 100 membres connectés à Lyon et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, et propose une large gamme de services complémentaires au peering.

« France-IX et Rezopole sont des structures associatives basées sur l’adhésion de leurs membres, créées initialement pour construire des communautés d’intérêts et fédérer des acteurs très différents dans l’écosystème Internet », précise Christian Kaufmann, Président du Conseil d’Administration de France-IX. « Cette fusion, basée sur un ADN commun, bénéficiera aux deux entités ainsi qu’à l’ensemble de leurs membres. 95 % des membres France-IX et 94 % de ceux de Rezopole l’ont d’ailleurs plébiscitée récemment lors d’un vote en Assemblée Générale. C’est un nouveau cap qui est franchi aujourd’hui avec pour volonté de développer toujours davantage la communauté Internet en France ».

Vers une extension sur le territoire national et francophone France-IX dispose d’une forte connaissance de l’Internet français et entend partager cette expertise avec l’ensemble de l’écosystème mondial. Après avoir fédéré un grand nombre d’acteurs internationaux, le groupe souhaite en effet se concentrer sur le marché français et consolider ses contenus francophones qui sont aujourd’hui essentiels pour ses membres locaux et internationaux.

L’implantation stratégique de Rezopole en région Auvergne-Rhône-Alpes (Lyon, Grenoble et Annecy) est un premier pas pour atteindre cet objectif.

De son côté, Rezopole pourra s’appuyer sur le savoir-faire et l’infrastructure de France-IX, sa force de vente et sa solide capacité financière pour poursuivre son développement et accéder aux plus grands acteurs de l’Internet national et international.

A terme, la nouvelle entité aura pour volonté de poursuivre son développement dans des villes stratégiques où les infrastructures sont déjà existantes, mais aussi de consolider sa présence dans les territoires d’Outre-Mer et les pays de la francophonie.

Une plateforme multiservices au service de ses membres

Dans l’objectif de renforcer son rôle de plateforme d’interconnexion multiservices leader en France, la fusion va permettre à France-IX d’étoffer son offre de services en s’appuyant sur le portefeuille et l’expertise de Rezopole qui propose notamment des services d’hébergement, de NAP, de formation, de conseil & infogérance BGP ou encore d’animation de filière.

La nouvelle entité visera à apporter des services intégrés et complémentaires de qualité à l’ensemble de ses membres, notamment à destination des entreprises et des clients internationaux. Elle sera ainsi à même de répondre au mieux aux besoins des organisations qui souhaitent optimiser leurs coûts et leur connexion Internet dans le cadre de leur transformation numérique.

Share: