GDS, le géant chinois des datacenters qui monte, qui monte…

En l’espace d’un an, l’action GDS Holdings, basée à Shanghai, a progressé de 100%. Le 11 décembre dernier, elle a même atteint le record historique de 49,40 $ en cours de séance au Nasdac, rappelant l’intérêt que portent les investisseurs américains aux entreprises de datacenters, même lorsqu’elles sont chinoises !

Ce qui surprend le plus dans la cotation de GDS, c’est que depuis le début de l’année 2019, le cours de l’action n’a pas cessé de progresser, alors que sur ce marché la tendance est à la hausse avec des annonces de lancement de nouveaux campus (sur les perspectives de nouveaux clients et revenus), tandis que lorsqu’il s’agit de faire évoluer les campus existants, le cours boursier s’inscrit plutôt à la baisse.

Qu’est-ce qui justifie un tel engouement pour GDS ?

  • D’abord la firme chinoise est le géant local des datacenters. Elle compte parmi les clients de ses infrastructures hyperscales des acteurs chinois comme Alibaba, Tencent, Baidu, JD.com, Ping An et Huawei. Dont les usages du cloud sont sur une pente ascendante.
  • Ensuite GDS ne cesse de faire exploser la surface en construction dans ses datacenters,  85 000 m² en septembre dernier, soit une progression de 71,6%, et qui portera la surface disponible à près de 200 000 m². C’est même insuffisant pour répondre aux demandes de ses clients, qui se chiffreraient à  120 000 m² (nous avons arrondi tous ces chiffres à la dizaine de milliers supérieure pour les rendre plus lisibles).
  • GDS a également étendu son parc à Pékin, réputé aujourd’hui trop contraint pour que de nouveaux acteurs de l’hyperscale puissent s’y installer, avec l’acquisition de 3 datacenters existants, nommés depuis BJ10, BJ11 et BJ12. Ces 3 espaces rendus disponibles ont immédiatement été engagés à 100% (loués ou pré-loués) par deux clients de GDS. Les 2/3 seront occupés par un client de streaming vidéo hyperscale, le reste à l’un des grands acteurs de l’Internet chinois.

Les investisseurs recherchent les dividendes, et avec le marché des datacenters ils sont servis. Mais GDS a la particularité de ne pas distribuer de dividendes en espèces. Qu’à cela ne tienne, GDS a tout de l’investissement d’avenir…

Share: